,

20 FACILITATEURS FORMÉS PAR LA BM POUR AMÉLIORER L’EFFICACITÉ DES INSTITUTIONS

Vingt facilitateurs de neuf pays d’Afrique francophone ont été formés à la méthodologie de la Banque mondiale pour améliorer l’efficacité des institutions grâce au partage systématique des expériences et bonnes pratiques. Ces facilitateurs expérimentés ont été formés lors d’un atelier sur le partage des connaissances que la Banque mondiale a organisé à Dakar, du 22 au 26 mai 2017, précise un communiqué parvenu à l’APS.  Le but consiste à “améliorer l’efficacité des institutions du service public afin qu’elles deviennent plus résilientes aux rotations du personnel et que les succès et bonnes pratiques soient répliqués à plus grande échelle”. Au contraire de nombreuses approches classiques de gestion des connaissances, “la méthodologie du groupe de la Banque mondiale met l’accent sur la capture des savoirs empiriques au sein d’une organisation pour ensuite convertir les enseignements dans des formats accessibles qui peuvent être partagés, enseignés, adaptés et reproduits”.
“La méthodologie est novatrice dans le sens où les institutions partenaires conçoivent et mettent en œuvre leur propre programme d’action”, explique le communiqué. “Les institutions nationales recherchent souvent les bonnes pratiques à l’extérieur de leur organisation et ignorent généralement les solutions découlant de leurs propres expériences opérationnelles”, a déclaré Laurent Porte, spécialiste en partage des connaissances à la Banque mondiale, co-animateur de l’atelier de formation des formateurs. Le programme de la Banque mondiale développe les capacités de partage de connaissances au sein des organisations de manière progressive. L’approche repose sur une série d’interventions qui s’étalent généralement sur une période de 18 à 24 mois, et dont bénéficient des organisations du secteur public à travers le monde, toutes régions et secteurs confondus.  Elle consiste en une série d’ateliers participatifs, de guides, et de conseils pratiques au niveau local et elle est conduite par la Banque mondiale qui s’appuie sur réseau mondial de facilitateurs expérimentés.
Source : APS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

2ème partie de Saré-Thioffy

PODOR/LES TOUT-PETITS A LA DECOUVERTE DU MONDE