Accueil / Actualités / 2740 emplois générés par le port minéralier et vraquier de Bargny-Sendou, selon Mahammed Boune Abdallah Dionne

2740 emplois générés par le port minéralier et vraquier de Bargny-Sendou, selon Mahammed Boune Abdallah Dionne

Le Premier ministre Mahammed Boune Abdalah Dionne a procédé ce lundi, à la pose de la première pierre du port minéralier et vraquier de Bargny-Sendou. Pour un financement de 520 millions de dollars soit 288 milliards de FCfa, ce port mis en œuvre par l’entreprise Sénégal Minergy Port SA, va générer 2740 emplois selon le Premier ministre et renforcer la plateforme portuaire du Sénégal.Le Sénégal va bientôt disposer du plus grand port de l’Afrique occidentale. Le Premier ministre Mahammed Boune Abdallah Dionne accompagné d’une forte délégation composée de ministres et d’autres personnalités de l’Etat, a posé ce lundi dans l’après-midi, l’acte symbolisant le lancement des travaux du port minéralier et vraquier de Bargny-Sendou, dans le département de Rufisque.  Selon le Premier ministre, cette infrastructure de dernière génération requiert le renforcement de la plateforme portuaire du Sénégal pour diversifier et améliorer l’offre et la qualité des service des transports maritimes, afin de faire du Sénégal le hub maritime de l’Afrique de l’Ouest et du centre et ceci, dans un environnement sécurisé. 
 Le chef du gouvernement d’indiquer que « plus de 95% de nos échanges extérieurs se font par voie maritime avec près de 12 millions tonnes par an, générant plusieurs centaines de milliers d’emplois directs et indirects. Pour permettre au Sénégal de bénéficier pleinement de sa position stratégique à la croisée des routes maritimes, le président de la République a décidé la construction deux nouveaux ports : celui de Ndayanne et celui minéralier et vraquier de la commune de Sendou dont la pose de la pierre vient d’être procédée».  Sous les applaudissements des populations venues nombreuses de partout dans le département de Rufisque, M. Dionne a déclaré que la position de ce port de Sendou, contribuera sans aucun doute, à décongestionner le port autonome de Dakar qui est une préoccupation actuelle de tous les acteurs.  Pour lui, c’est une réponse appropriée aux préoccupations des exploitants miniers et aux opérateurs dans le domaine des hydrocarbures au Sénégal et également, dans la sous-région.  A l’en croire toujours, “notre pays dispose d’un important potentiel minier mais aussi pétrolier auquel il faut ajouter les gisements de matières premières tel que zircon, ainsi que d’autres produits en vrac”.  Ce port minéralier et vraquier de Bargny-Sendou sera composé de trois zones selon toujours le chef du gouvernement. Une zone pour les produits de vrac sec, une zone pour les liquides et une zone industrielle. Le coût global du projet est estimé à 520 millions de dollars soit près de 290 milliards de Fcfa, qui sont entièrement mobilisés aujourd’hui par le promoteur, Sénégal Minergy Port SA.  « Ce port aura une capacité de traitement de 7 millions de tonnes de produits en vrac et ceci dès sa première année d’exploitation et de 12 millions de tonnes dans la troisième année d’exploitation » explique toujours Mahammed Boune Abdallah Dionne. Il continue : « Il sera opérationnel en 2021 au plus tard. Le nombre d’emplois directs créés, sera de 740 pendant la première phase de construction et ira jusqu’à 2740, pour la phase d’exploitation ».  A son tour, Alexandre Zale Costa, le représentant de l’entreprise en charge de la construction de ce joyau, Sénégal Minergy Port SA, a fait savoir qu’avec un tirant d’eau de 18 mètres de profondeur, « ce port moderne pourra accueillir les navires gros-porteurs de type pano max qui jusque-là ne peut pas accoster dans les eaux sénégalaises ». Dans le même sillage,  il ajoute que « la nouvelle plateforme de dernière génération permettra de réduire considérablement toutes les charges financières au xfrais et à la manutention des produits minéraliers, pétroliers et céréaliers ».  En effet, des entreprises pourront emporter et exporter leurs matières premières ou produits finis et peuvent contourner les lenteurs d’embarquement causées par une longue immobilisation des navires.  Ainsi, des entreprises locales bénéficieront des services portuaires de qualité, adossés à une zone industrielle où elles peuvent exercer toutes leurs activités selon M. Costa.  Très satisfait, le maire de la commune de Sendou soutient que « l’espoir est réel pour les populations de la localité avec les emplois que ce bijou va générer », avant de rendre un vibrant hommage au ministre de la Pêche et de l’Economie maritime, Omar Guèye. 

Cheikh Makhfou Diop Leral.net


 

About Khadidia

Voir aussi

L’Ambassadeur des USA Face à la Rédaction de PressAfrik…

Share this on WhatsApp Face à la Rédaction de PressAfrik avec l'ambassadeur des USA Gepostet …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…

bool(false)