Accueil / A la une / 28ème sommet de l’Union africaine : Macky Sall salue le retour du Maroc

28ème sommet de l’Union africaine : Macky Sall salue le retour du Maroc

Le président de la République, Macky Sall, a salué la réintégration, ce lundi, du Maroc à l’Union africaine (Ua). Le chef de l’Etat souhaite que la question de la République arabe sahraouie démocratique (Rasd) soit discutée au sein de l’Ua. Selon le président Sall, « l’admission est faite. C’est ce qui est le plus important. Aujourd’hui, le Maroc est membre intégrant de l’Union africaine », a-t-il déclaré face à la presse.

La décision a été prise au cours d’une séance à huis-clos des chefs d’Etat et de gouvernement au premier jour du 28eme Sommet des chefs de l’Etat de l’Union africaine, auquel assiste le président Macky Sall. Pour réintégrer l’Ua, le Maroc a obtenu 39 voix sur 54 pays que compte l’Ua.

Le retour du Maroc était, hier, au menu du 28eme sommet des chefs d’État et de gouvernements des pays membres de l’organisation continentale, réunie dans la capitale éthiopienne. Le royaume chérifien avait remis, le 22 septembre dernier, sa demande officielle à la présidente de la Commission de l’Ua, Nkosazana Dlamini Zuma, qui a ensuite informé les États membres. Pour intégrer l’Ua, un pays doit recueillir une majorité simple d’avis favorables. Le Maroc avait quitté l’Oua en 1984 pour protester contre la décision de l’organisation panafricaine d’accueillir, dans instances, la République arabe sahraouie démocratique (Rasd). « Il y a eu un long débat mais plus de 39 pays sur les 54 de notre organisation ont donné leur onction pour le retour du Maroc. Même si la question du Sahara reste posée. Si la famille s’élargit, on peut trouver des solutions », a confirmé le président de la République Macky Sall.

Le chef de l’Etat après l’echec de la candidature de Bathily : « Nous devons respecter la régle de la majorité »
Le président de la République Macky Sall a appelé, lundi à Addis-Abeba (Ethiopie), au respect de la règle de la majorité, après l’échec du candidat de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), Professeur Abdoulaye Bathily, à la présidence de la Commission de l’Union africaine (Ua).

“C’est dommage pour notre candidat. Nous avons déployé beaucoup d’efforts pour visiter les pays. Nous avons visité 44 pays, mais nous devons accepter la règle de l’élection. C’était la règle de la majorité”, a-t-il réagit devant des journalistes. Le Professeur Abdoulaye Bathily, candidat du Sénégal et de la Cedeao à la présidence de la Commission de l’Ua, a été battu, ce lundi, à Addis-Abeba (Ethiopie), par le ministre tchadien des Affaires étrangères, Moussa Faki Mahamat.

Moussa Faki Mahamat a été élu nouveau président de la Commission de l’Union africaine (Ua) par les chefs d’Etat et de gouvernement de l’Organisation panafricaine, à l’issue d’un scrutin tenu à huis-clos, a appris l’Aps de source officielle.

Le ministre tchadien des Affaires étrangères est passé après huit tours de vote, ajoute la même source. Il remplace la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma. Quatre autres candidats étaient en lice : l’Équato-Guinéen Agapito Mba Mokuy, la Botswanaise Pelonomi Venson-Moitoi et la Kényane Amina Mohamed Jibril.

Un Ghanéen a été élu vice-président de la Commission de l’Ua. Lundi matin, les chefs d’Etat et de gouvernements avaient élu leur homologue de la Guinée Alpha Condé, président en exercice de l’Ua pour un an. Le Sommet de l’Ua s’est ouvert lundi dans la capitale éthiopienne.

APS

About Matar Mbaye Diop

Voir aussi

Birame Soulèye Diop,l’administrateur général de Pastef libéré après son audition

Share this on WhatsApp Auditionné sur procès-verbal en présence de son avocat, selon des sources …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…

bool(false)