Accueil / Santé / 4061 MÉDICAMENTS AUTORISÉS À ÊTRE VENDUS AU SÉNÉGAL (RESPONSABLE)

4061 MÉDICAMENTS AUTORISÉS À ÊTRE VENDUS AU SÉNÉGAL (RESPONSABLE)

 Quelque 4061 médicaments validés disposant d’une Autorisation de mise sur le marché (AMM) sont commercialisés au Sénégal et peuvent être vérifiés sur la base de données de la Direction de la Pharmacie et du Médicament (DPM), a annoncé, mercredi, son directeur, professeur Amadou Moctar Dièye. “Cette base de données est ouverte à toutes les populations qui, d’ailleurs doivent pouvoir s’en référer pour disposer des médicaments et connaître les types de médicaments qui sont commercialisés au Sénégal, ainsi que leur prix”, a-t-il dit à l’APS.
Selon lui, cette base de données (dirpharm.com) est très utile pour les populations parce qu’elle leur permet de connaître le médicament, son importance, son prix, son principe actif, ainsi que sa Dénomination commune internationale (DCI), pour au besoin, avoir son mode en générique. “A partir du nom du médicament que le médecin prescrit au patient, il peut connaître le médicament qu’il veut à partir de sa DCI et savoir c’est quel type de médicament, son prix de vente à l’officine et, si c’est pour le diabète, la tension, le cholestérol, etc.”, explique-t-il.
Cette base de données, qui existe depuis 2017 et conçue par la DPM, permet également, de facto, à celui qui est intéressé, de savoir les types de médicaments qui n’existent pas ou qui ne sont pas commercialisés au Sénégal. Le Professeur Dièye a expliqué que la DPM est chargée de veiller à l’application des textes législatifs et réglementaires relatifs aux médicaments, à la pharmacie et au dispositif médicaux.
Elle règlemente le médicament et s’assure que le pays dispose de médicaments de bonne qualité, efficaces et sûrs. Mais aussi, la DPM s’occupe de la réglementation et de l’implantation des pharmacies afin qu’il y ait un bon maillage en pharmacies sur le territoire national. Ce processus, soutient-il, offre une bonne sécurisation des médicaments autorisés dans ces pharmacies par des professionnels. De même, dit-il, la DPM instruit l’autorisation des industries pharmaceutiques via le ministère de la Santé et de l’Action sociale.
Source : APS

About Diouf Babacar

Voir aussi

« And Guesseum » déroule son 11ème plan d’actions

Share this on WhatsApp L’alliance des syndicats autonomes de la santé et de l’action sociale …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…

bool(false)