,

ABDOULAYE DIOUF SARR LOUE LA QUALITÉ DES PRODUITS OFFERTS PAR LES “LOUMA” AGRICOLES

Le maire de la commune d’arrondissement de Yoff (banlieue de Dakar), Abdoulaye Diouf Sarr, a loué, samedi, à Dakar, la qualité des produits commercialisés dans les marchés hebdomadaires ou “louma” agricoles de l’Agence nationale d’insertion et de développement agricole (ANIDA). La qualité des produits vendus sur les stands de ces marchés est la preuve que le Sénégal a les moyens de produire en quantité suffisante les aliments alimentaires de qualité dont il a besoin pour sa consommation, selon M. Sarr.

“Tout a été produit chez nous, au Sénégal, avec la quantité et la qualité qu’il faut. Et au terme de cette visite, nous avons compris ce que signifie le slogan ‘Le Sénégal nourrit le Sénégal’”, a-t-il ajouté en marge de la visite d’un marché hebdomadaire de l’ANIDA, à Dakar. Plusieurs fermes agricoles sénégalaises exposent des produits céréaliers, des légumes et des fruits produits de fabrication locale, ce weekend, à Nord-Foire, un quartier de la commune de Yoff.

“La meilleure expérience en termes d’expertise locale et de technologies adaptées à nos modèles de production, c’est celle de l’ANIDA, qui fait la promotion et le développement d’une agriculture moderne et diversifiée”, a souligné Abdoulaye Diouf Sarr, également ministre chargé de la Gouvernance locale, du Développement et de l’Aménagement du territoire.

“Après avoir visité les stands, j’ai compris mieux le premier axe du Plan Sénégal émergent, qui consiste à transformer l’économie sénégalaise, avec l’agriculture comme fer de lance”, a-t-il ajouté. Abdoulaye Diouf Sarr promet que la commune de Yoff va “promouvoir cette expérience” en demandant à l’ANIDA d’encadrer les femmes travaillant dans le maraîchage.

Diouf Sarr souhaite par ailleurs que la zone maraichère de Dakar soit laissée aux maraîchers, pour éviter que les transactions immobilières ne viennent “tuer” le moteur du projet “Le Sénégal nourrit le Sénégal” de l’ANIDA. “Le ‘louma’ permet de faire en sorte que les consommateurs urbains aient accès aux produits de qualité, à des prix inférieurs à ceux” des marchés classiques, a réagi le directeur général de l’ANIDA, El Hadji Malick Sarr.

Les “louma” agricoles sont un outil de promotion du consommer local et de commercialisation de la production agricole sénégalaise dans les villes, selon l’Agence nationale d’insertion et de développement agricole. Ces espaces commerciaux permettent aux exploitants des fermes de l’ANIDA d’”écouler directement leur production à des prix suffisamment rémunérateurs”, selon un communiqué de cette agence dédiée à l’agriculture. Avec les “louma”, l’agence offre aux producteurs et aux consommateurs la possibilité d’échanger avec “un rapport qualité/prix mutuellement avantageux”.

Source : APS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Incident aux HLM 6 : Les précisions de l’agression!!!

LE MINISTRE DE LA PÊCHE DISTRIBUE 435 MOTEURS HORS-BORD AUX PÊCHEURS DE MBOUR