Abdoulaye Ndoye, Cusems : « Les conditions d’une bonne rentrée ne se décrètent pas »

Les enseignants reprennent le chemin de l’école ce mardi 2 octobre avant la rentrée scolaire officielle 2018-2019 après-demain jeudi. À en croire le Secrétaire général du Cadre unitaire des enseignants du moyen-secondaire (Cusems), Abdoulaye Ndoye, le slogan ‘’Oubi tay jang tay » risque de ne pas être effectif. Plus de 30 écoles à Dakar sont sous les eaux et certaines sont dans un état de délabrement avancé, alerte le syndicaliste sur Sud fm. Il ajoute que « pour garantir une année scolaire stable, il faut un démarrage effectif, ce qui ne sera pas le cas. »
Concernant les accords signés par le gouvernement, Abdoulaye Ndoye déplore le « non-respect » des engagements pris par l’État. « Le gouvernement a pris des engagements à l’endroit du peuple, des enseignants et des élèves, rembobine Ndoye, sur les mêmes ondes. Mais malheureusement, les engagements n’ont pas été honorés et les dettes qui ont été consignées dans le protocole d’accords ont été largement dépassées ».

Le syndicaliste appelle le gouvernement à « tirer tous les enseignements de l’année 2017-2018. Et, respecter tous les engagements qui sont consignés dans le protocole d’accords. »

Seneweb

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*