, ,

AFROBASKET FÉMININ 2017 : CINQ JOUEUSES ONT MARQUÉ LE PREMIER TOUR

Cinq joueuses se sont illustrées à l’issue du premier tour de l’édition 2017 de l’Afrobasket féminin, ouverte depuis le 18 août dernier à Bamako (Mali). Il s’agit de Touty Gandega (Mali), Italee Lucas (Angola), Astou Traoré (Sénégal), Evelyn Akhator (Nigéria) et Leia Dongue (Cameroun). Toutes les cinq joueuses qualifiées pour les quarts de finale se sont démarquées dans cette première partie du tournoi (Touty Gandega, Italee Lucas, Evelyn Akhator, Astou Traoré et Leia Dongue).Des néo naturalisées qui assurent : La Malienne Touty Gandéga a montré toute sa classe lors de ce premier tour, aidant ainsi son pays, hôte de la compétition, à terminer deuxième de la poule A, derrière l’Angola. La joueuse de 25 ans née à Paris (France) a décidé de porter les couleurs du Mali lors de ce FIBA Afrobasket féminin 2017 qui se déroule dans son pays d’origine. Gandega, du haut de son 1,75 m, a joué pour son pays de naissance dans les catégories des jeunes.

Venue pour participer à un possible sacre de son pays qui est à la reconquête d’un titre continental qu’il n’a plus gagné depuis 2007, elle ne ménage aucun effort pour animer le jeu de son équipe. Rapide, puissante, agressive et très forte balles à mains, la jeune meneuse brille dans une équipe malienne qui réunit toutes les qualités athlétiques et techniques pour monter sur la plus haute marche du podium au soir du 27 août. Présente sur les rebonds offensifs comme défensifs, la pensionnaire de Basket Landes (France) se démène avec générosité sur le parquet pour mettre en pole position ses coéquipières, mais aussi pour les galvaniser. Elle cumule un temps de jeu de 108 mn. Une autre néo naturalisée, Italee Lucas, du côté de l’Angola a marqué sa compétition pour être restée près de 140 mn sur le parquet.  Née au Etats Unis, Lucas a rejoint les couleurs de l’Angola en 2015.La joueuse est l’une des pièces maîtresses de cette équipe qui se signale comme un concurrent sûr pour le titre continental de l’Afrobasket féminin.
La meneuse de 28 ans évolue depuis cinq saisons en championnat national angolais. Elle a déjà remporté de nombreux titres au niveau national et trois FIBA Africa Champions Cup Women (ACCW) depuis 2013. Se démarquant de par son talent et ses dribles qui donnent le tournis à l’adversaire, elle souhaite ajouter à son palmarès, déjà riche, un titre africain.  Avec un style de jeu percutant et agressif, Lucas est la pièce maîtresse par où passent toutes les actions de jeu de son équipe. Elle se bat à fond sur le terrain pour « rendre hommage » à sa nation d’adoption pour qui elle souhaite récupérer le titre perdu il y a deux ans à Yaoundé (Cameroun). Lucas a été membre de l’équipe américaine qui a participé au championnat de l’U18 à Colorado Springs, au Colorado, en juin 2006.Elle a aussi participé au championnat du monde U19 à Bratislava, en Slovaquie en août 2007. L’expérience et la jeunesse au service de la nation
Championne d’Afrique avec le Sénégal lors de l’édition 2015 de l’Afrobasket, Astou Traoré comme à toutes les dernières compétitions africaines de basket-ball, est la joueuse clé du Sénégal. La native de Mbour (ouest) confirme dans cette première phase, son statut de meilleure marqueuse de l’édition 2013 et 2015. En effet, avec une moyenne de 25 points par match, Astou assure à cette 25 éme édition de l’Afrobasket féminin et reste la joueuse la plus décisive de cette équipe sénégalaise. Agée de 36 ans, Astou Traoré est resté 141 mn sur le terrain et a à son actif actuel 113 points. Pensionnaire du club français Saint-Amand Hainaut Basket, l’adresse sur les tirs et les lancers francs de l’ailière des Lionnes seront d’un très grand apport à l’équipe du Sénégal.
Elle est Vice-championne d’Afrique en 2005 et 2011. Elle est médaillée de bronze au Championnat d’Afrique en 2013 et devient la meilleure marqueuse de l’édition avec 125 points. En 2015, Astou est championne d’Afrique. Le Nigéria, premier du groupe A avec cinq victoires a marqué cette première phase de la compétition grâce à la jeunesse de son effectif notamment Evelyn Osaretin Akhator. Elle a réalisé l’une des plus belles performances de cette première phase de l’Afrobasket 2017 en cumulant 126 mn de temps de jeu pour 83 points marqués.  La jeune pivot Nigériane de 22 ans qui évolue en WNBA, ligue américaine de basketball féminin a gratifié le public de Bamako d’un jeu de haut niveau. La Nigériane ‘’draftée’’ cette année par les Dallas Wings en troisième position vient de marquer de ses empreintes le championnat d’Afrique de basketball féminin. Lors d’une conférence de presse d’après match, le coach Sénégalais, Moustapha Gaye avait déclaré que l’ailière Mozambicaine de 26 ans, Leia Dongue est la meilleure joueuse de ce tournoi à son poste. Elle a, à son actif, dans ce premier tour de l’Afrobasket 2017, 130 mn de temps de jeu et marqué 78 points.
Source : APS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

AFROBASKET 2017 : MOUSTAPHA GAYE SATISFAIT DE LA PRESTATION DES NOUVELLES RECRUES

LE CNLS TIRE LE BILAN DU PSN 2014-2017