Accueil / Actualités / ALY NGOUILLE NDIAYE AU CHEVET DE LA SODIDA

ALY NGOUILLE NDIAYE AU CHEVET DE LA SODIDA

L’Etat du Sénégal va exercer toutes ses fonctions de contrôle régalien sur le domaine industriel abritant la Société de gestion du domaine industriel de Dakar (Sodida), a fait savoir le ministre de l’Industrie et des mines, Aly Ngouille Ndiaye qui a visité le site hier mardi 14 février 2017.

Jadis catalyseur des petites et moyennes entreprises, la Société de gestion du domaine industriel de Dakar (Sodida) est perdue dans son domaine. C’est d’ailleurs, une lapalissade de le dire! Car, elle subit une forte agression de tout genre. Une visite effectuée hier, mardi 14 février audit domaine par le ministre de l’Industrie et des mines, Ali Ngouille Ndiaye montre une image désolante, fruit de plusieurs agressions.

Après avoir reçu les complaintes des industriels et mesuré les dégâts préjudiciables de ce fleuron de la politique industrielle sénégalaise, le ministre semble siffler la fin du désordre en ces termes: «Des initiatives pertinentes vont être prises dans les jours à venir pour réaffirmer le rôle régalien de l’Etat dans le domaine.

D’ores et déjà, l’Agence d’aménagement et de promotion des sites industriels (Aprosi) a pris les devants en réalisant une étude visant à cerner les difficultés aux fins de proposer des solutions. Aujourd’hui, ce plan est disponible montrant qui occupe quoi dans le domaine», a clairement indiqué Ali Ngouille Ndiaye.

Comme mesure immédiate, le ministre annonce que «l’Aprosi va ouvrir un bureau de proximité sur les lieux afin d’être plus proche des entrepreneurs que vous êtes», leur, a t-il fait savoir.

Acquisition du titre foncier

A ce sujet, le ministre dira: «Nous allons suivre le dossier avec le liquidateur en vu de trouver rapidement des solutions adaptées. Et sur ce sujet, je puis vous assurer que pas plus tard qu’hier (lundi) j’en parlais avec le président de la République. Et des dispositions seront prises aussi bien pour l’industrie que pour l’habitat. Par conséquent, soyez rassuré que la volonté du gouvernement c’est d’être beaucoup plus proche de vous et de vos préoccupations».

Toutefois, Aly Ngouille Ndiaye a admis que le domaine industriel est devenu trop étroit pour contenir les unités qui s’y se sont installées depuis une vingtaine d’années.

«C’est vrai que ce domaine était aménagé pour un objectif précis. Vous êtes d’accord avec moi qu’un entrepreneur qui a travaillé ici, dans un secteur aussi évolutif, pendant une vingtaine d’années, ne peut pas contenir ses activités dans un espace de 2.000 mètres carrés», a-t-il dit.

Aujourd’hui, ajoute-t-il, «vous ne pouvez plus tenir dans les ateliers», estime t-il. Par conséquent, «des solutions doivent être trouvées aux difficultés que vous vivez. Ou bien vous délocalisez toutes vos activités, ou au moins celles qui ne peuvent pas être menées à l’intérieur des ateliers», a-t-il suggéré, non sans oublier d’appeler les industriels «à aider Aprosi à faire bien son travail. Ceci, afin qu’eux-mêmes puissent se retrouver dans un cadre meilleur».
sudonline

About Matar Mbaye Diop

Voir aussi

Parrainage : L’opposition veut acculer les 7 sages, les avis partagés

Share this on WhatsApp Le Front national de résistance a déposé cet après-midi un recours …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…

bool(false)