mardi , octobre 16 2018
Accueil / Actualités / Aly Ngouille Ndiaye sur le dialogue politique : « Aller à l’audit du fichier si c’est la volonté des partis politiques »

Aly Ngouille Ndiaye sur le dialogue politique : « Aller à l’audit du fichier si c’est la volonté des partis politiques »

Malgré la non participation annoncée d’une frange de l’opposition au dialogue politique, le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, a rappelé, hier, sur la Rfm, que si c’est la volonté des partis, ils sont prêts à aller à l’audit du fichier.

L’absence au dialogue politique des deux coalitions les plus représentatives de l’opposition, « Wattu Sénégal » et « Mankoo Taxawu Senegaal », annoncée à travers la presse par certains de leurs responsables, et la prédiction anticipée d’un échec avancé par des analystes politiques laissent imperturbable le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, qui a confirmé, hier, sur la Rfm, la tenue des assises du 21 novembre prochain. Aussi, pour avoir entendu comme tout le monde dans la presse des déclarations faites par les uns et les autres, « vont-ils venir ou non ? Je ne peux pas en prédire. Ce que je sais, c’est que nous avons lancé les invitations officielles. Et je n’ai pas encore reçu une notification officielle me signifiant qu’un tel ou un autre parti politique ne va pas participer », a-t-il déclaré.

En outre, considérant que toutes les formations politiques sont d’égale dignité, le boycott annoncé n’impactera nullement sur l’agenda arrêté. « Si ce que j’entends est confirmé, notamment qu’il y a une partie de l’opposition qui dit qu’elle ne sera pas là, les partis politiques sont d’égale dignité. Nous sommes en démocratie, et le plus important, c’est que l’invitation soit faite par qui de droit et que tout le monde soit convoqué », a ajouté M. Ndiaye. Pour in fine en déduire que « tout cela, on l’appréciera le 21 novembre prochain » non sans informer par anticipation que « la majorité sera au rendez-vous ». Alors quid du statu quo actuel et de l’éventualité de concessions de la part du gouvernement pour arrondir les angles avec les « boycotteurs » et amener tous les acteurs autour de la table ? Le ministre n’exclut nullement d’aller à l’audit du fichier électoral si telle est la volonté des partis politiques.

Considérant que cela ne dépendra que du sujet, ce qui est important, selon lui, c’est que l’invitation soit faite par qui de droit et que tout le monde soit appelé. « Nous sommes prêts à aller à l’audit du fichier, jusqu’à l’audit du fichier électoral, si telle est la volonté des partis politiques », a assuré Aly Ngouille Ndiaye. Sur ce, il a tenu à rappeler que « la refonte est née d’un consensus, même si, au départ, les gens étaient très hésitants ». Aussi, pour lui, tout se discute autour d’une table. « Même les guerres se terminent autour d’une table », rappelle-t-il. « Mais, nous n’en sommes pas là », a conclu le ministre.

Mamadou Lamine DIEYE (correspondance particuliaire), le soleil

About Matar Mbaye Diop

Voir aussi

Le blanchiment de capitaux et la fraude fiscale coûtent 40 milliards au Sénégal

Share this on WhatsApp Selon le rapport 2016 de l’Office national de lutte contre la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…

bool(false)