Amadou Ba : « le Prodac ne souffre pas de grandes difficultés comme on le pense »

Le débat d’orientation budgétaire marquant la clôture de la session ordinaire unique de l’Assemblée nationale a été le moment choisi par les députés de l’opposition pour interpeller le ministre de Finances sur ce qu’ils appellent le « Prodac gate ».

Dans un premier temps, Amadou Ba n’a pas voulu en parler du fait de sa position de « haut fonctionnaire, un grand commis de l’Etat ». Avant de déclarer que ce « projet dans la pratique ne souffre pas de difficultés comme on le pense. J’ai aussi l’obligation de solidarité. C’est le ministre qui a pris l’initiative de nous saisir lorsqu’il a senti des difficultés. C’est une mission qu’on peut confier au ministère des Finances ou à la Présidence.

Il y a eu une fuite sur le rapport provisoire, ça existe dans tous les Etats. C’est aussi vieux que le monde. Il est possible qu’il y ait des manquements au ministère des Finances, mais à la date d’aujourd’hui, les informations laissent penser que ce n’est pas au ministère des Finances. Le collègue a toute ma solidarité en tant que ministre ».

Le Quotidien




Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*