,

APRÈS BETTENTY, “DES MESURES FORTES” EN VUE POUR LE PORT DU GILET

Le gouvernement va prendre “des mesures fortes” pour le port du gilet et une meilleure sécurisation des embarcations de pêche, a promis le ministre de la Pêche et de l’Economie maritime, Oumar Guèye.  “Des mesures fortes” seront prises par rapport au port de gilet, une mesure rendue obligatoire par le nouveau code de la pêche, a dit M. Guèye, mardi, s’adressant aux habitants de Bettenty (Foundiougne), où il était venu transmettre les condoléances du gouvernement suite au chavirement la veille d’une pirogue en mer. Ce drame a provoqué la mort de 21 femmes dont une femme enceinte de 8 mois et une fillette de 12 ans, selon le dernier bilan de l’accident.
Outre les 72 personnes qui étaient à bord, l’embarcation transportait également le matériel de travail de ces femmes spécialisées dans la cueillette d’huitres et la transformation de produits halieutiques, activités-phares génératrices de revenus au profit de ces femmes de ces localités des îles du Saloum. “Soyons vigilants, respectons les normes de sécurité et les prévisions de la météo’’, a lancé Oumar Guèye, venu transmettre les condoléances du chef de l’Etat, Macky Sall, aux familles éplorées. Après plus de 3 heures de traversée, la délégation du ministre de la Pêche et de l’Economie maritime était arrivée sur l’une des plus grandes îles du Gandoul peu après 17 heures.
La tristesse, la consternation, la mélancolie étaient perceptibles sur ces lieux d’habitude grouillants de monde et chaleureux.  Une visite chez un des rescapés et des proches des victimes renseigne à suffisance sur le choc psychologique provoqué par cette catastrophe.  “Nous compatissons à cette douleur qui a frappé l’île de Bettenty”, a dit Oumar Guèye à l’endroit de ses interlocuteurs, avant de formuler des prières pour que “de situations pareilles ne se reproduisent”.  “Le président nous a remis 10 millions de francs CFA pour les familles éplorées et également 10 tonnes de riz pour soulager les familles”, a-t-il annoncé, en présence du gouverneur de région, du maire de commune, du chef de village et des notables. ‘ Selon M. Guèye, les autorités compétentes doivent veiller au respect des règles en vigueur en redoublant ‘de “vigilance”. “Les autorités administratives, les élus locaux, les chefs de villages, les notabilités (…)” doivent avant chaque embarcation, “vérifier que chaque personne dispose de son gilet et l’a mis effectivement”, a-t-il recommandé.
Pour éviter des drames de ce genre, a-t-il poursuivi, il faut davantage sensibiliser les populations, notamment les responsables de pirogues, sur l’importance du port de gilet. “Chaque année, nous commandons 20 mille gilets, les services régionaux en disposent. Le président nous a demandé de rendre accessible ces gilets à 2500 au lieu de 5000 francs, donc il y a suffisamment de gilets, il faut les porter”, a-t-il recommandé.  Le maire de la commune de Toubacouta, Pape Seydou Dianco, a saisi cette occasion pour soumettre au ministre de la Pêche et de l’Economie maritime un certain nombre de préoccupations des populations, parmi lesquelles l’érection de Bettenty en commune, la construction d’un lycée et d’un poste de contrôle maritime.  Le gouvernement travaille pour donner des réponses à ces préoccupations, a assuré le ministre de la Pêche et de l’Economie maritime.
Source : APS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Vidéo: Bamba Fall “Je ne suis pas libre tant que Khalifa est en Prison…”

3ème étape du Tour du Sénégal Saint-Louis-Pire : Les Belges se signalent, le maillot jaune toujours aux Algériens