,

Assemblée nationale: «Vous êtes maire, vous devez rendre compte», (Pm)

Sans surprise l’affaire Khalifa Sall s’est invitée à l’Assemblée nationale au cours du sixième face-à-face entre les députés et le gouvernement. Montant au créneau, la vice-présidente de l’Assemblée nationale, Awa Gueye interpelle d’emblée le Chef du gouvernement sur la question en parlant de «deux poids deux mesures dans le traitement des dossiers de l’IGE, de la Cour des Comptes et de l’OFNAC».

Mahammad Boun Abdallah Dionne de «rappeler des principes» selon ces propres termes «que le chef de l’Etat répète très souvent: «Je ne protégerai personne» et c’est la réalité et c’est ce qui inspire l’action du gouvernement en matières de reddition des comptes. «Je ne protégerai personnes. Vous êtes ministres, députés, maires, vous êtes élus, vous devez rendre compte. L’IGE inspecte les ministères, les projets que l’Exécutif gère, les collectivités locales qui sont administrés librement».

Faisant état «de principes qui découlent en matière de gouvernance locale et des réformes successives en matière de décentralisation. Et, la troisième réforme majeure, l’acte III de la Décentralisation voulue par le Président de la République, s’est inscrite en droite ligne des principes fondamentaux qui doivent régir l’action publique, c’est la libre administration des collectivités locales», le Premier ministre relève «le principe de l’égalité y compris de proximité que l’Exécutif, le gouvernement doit faire depuis la disparition de la tutelle».

Ce, d’autant plus que «l’IGE a fait son programme de travail (2015) et a voulu s’intéresser à l’activité publique dans les collectivités locales. Sept (7) mairies ont été sélectionnées pour justement faire l’objet de vérifications administratives et financières. Il y a la mairie de Dakar, Fatick y compris pour la gestion du président Macky Sall, Guédiawaye, Pikine, Saint-Louis, Ziguinchor et Kaolack».

«A l’issue de ces sept (7) missions normales qui ont été lancées dans le cadre le plus respectueux des règles de la gouvernance publique avec initialisation des missions avec les maires eux-mêmes, conclusions à partir de rapports contradictoires, conclusions et échanges avec les maires eux-mêmes et leurs équipes, rapport définitif envoyé aux élus et également au gouvernement. Qu’est-ce qu’a fait le chef de l’Etat qu’on mêle un peu trop à cette activité qui est une activité administrative, normale et régulière. Le chef de l’Etat a approuvé l’ensemble des sept (7) rapports», indique Mahammad Dionne.

Source : pressafrik

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Du grabuge à l’Assemblée nationale: Barthélémy Dias tient tête au Premier ministre

Moustapha Niasse à Barthélemy Dias : «kou fii thieupi thieupi, fii nga may fekk»