Accueil / Actusrégions / Bac 2018 : Ziguinchor enregistre sa première mention “Très bien”, 18 ans après

Bac 2018 : Ziguinchor enregistre sa première mention “Très bien”, 18 ans après

Le fait est insolite pour être signalé. Depuis près de 18 ans, la région de Ziguinchor vient de connaitre sa première mention «Très bien» au baccalauréat. L’auteur de cette performance n’est autre que cette jeune fille de 17 ans. Fobé Marème Sambou a émerveillé la région par ses résultats qui reflètent le parcours exceptionnel d’une studieuse. 

De l’école Marie Paul Sagna au lycée Charles lwanga, en passant par le collège Sacré-Cœur, la jeune fille a montré que les matières scientifiques ne sont pas que l’apanage des hommes. Elle a, en effet, décroché la mention «Très bien» en série S2.  Des résultats qui pourraient lui permettre de suivre les traces de son père professeur de sciences à l’Université Assane Seck de Ziguinchor. Une performance qui a séduit les autorités académiques qui, à l’image de l’Inspecteur d’Académie de Ziguinchor, Siaka Goudiaby, n’ont pas manqué d’exprimer toute leur satisfaction.

Toutefois, cette performance saluée par les autorités académiques cache mal l’hécatombe qui a caractérisé les résultats de BAC 2018 à Ziguinchor. Certes, les statistiques ne sont pas disponibles, mais, la capitale du Sud atteindrait difficilement les 30%. Les premiers résultats tombés hier, lundi 23 juillet, à Ziguinchor frôlent l’hécatombe dans la plupart des centres qui ont proclamé.  Peu de candidats ont empoché leur diplôme dès le premier tour. Au jury 998 du centre Tété Diadhiou, sur les 385 candidats qui ont composé, seuls 28 ont pu décrocher leur bac dès le premier tour et 72 vont devoir revoir leur copie en passant par les épreuves du second groupe.  Un taux d’admissibilité de 25% dans ce jury légèrement au-dessus du taux d’admissibilité de 20% enregistré au jury 1006 du collège Sacré-Cœur où 13 candidats et 44 candidats ont été respectivement reçus au 1er tour et au 2e tour de cet examen. L’hécatombe est surtout survenue au centre Soucoupapaye où sur 322 candidats, seuls 9 candidats sont passés dès le 1er tour et 41 au second tour, soit un faible taux d’admissibilité de 15,52%.

Quelques éclaircies cependant dans cette grisaille au niveau des séries scientifiques qui ont composé au collège Saint Charles Lwanga. La série S1 avec ses 6 candidats a réalisé du 100%. Pour la série S2, sur les 377 candidats, 43 ont réussi d’office et 100 passent les épreuves du 2e groupe. Des résultats qui viennent soigner et relever le taux assez faible dans les séries littéraires. Comme au jury 1000, au centre ACAPES, où un taux d’admissibilité de 36% a été enregistré. Sur les 345 candidats qui ont composé, 22 ont empoché leur diplôme dès le 1er tour et 106 sont autorisés à passer les épreuves du 2ème groupe.  Au jury 1008 du lycée Djignabo, sur 377 candidats, 42 sont reçus dès le premier tour et 107 passent les épreuves du second groupe. D’autres bonnes performances ont été recueillies au grand centre du lycée Djignabo où des taux de 100% ont même été enregistrés dans certaines séries des langues, civilisation anciennes et modernes qui présentaient souvent très peu de candidats (un candidat ou moins de 5 candidats) qui sont pour la plupart passés au premier groupe.

Rappeler que les candidats, à la quête de ce parchemin pour l’enseignement supérieur, sont au nombre de 13.395 dans la région de Ziguinchor. Un effectif teinté d’un fort taux de candidats libres et de candidats issus des écoles privées, qui ont pour la plupart brillé par leur ajournement.  La quasi-totalité des présidents de jury sont d’avis que le niveau est faible. Les perturbations notées cette année sont certainement passées par là. Ces mauvais résultats viennent confirmer la trajectoire négative prise depuis un certain temps par Ziguinchor dans les résultats scolaires, notamment au bac. Une situation qui est la conséquence des perturbations scolaires, du fort taux de candidats libres et de candidats issus des écoles privées.

Source : sudquotidien

About Diouf Babacar

Voir aussi

Saint-Louis : Plus d’un milliard en chanvre et produits périmés incinérés

Share this on WhatsApp C’est le fuit de la synergie d’action entre le service régional …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…

bool(false)