vendredi , octobre 19 2018
Accueil / A la une / BARTHELEMY DIAS RENVOYE AU 7 ET 14 NOVEMBRE

BARTHELEMY DIAS RENVOYE AU 7 ET 14 NOVEMBRE

Procès en appel concernant les affaires d’outrage à magistrat et du meurtre de Ndiaga Diop

Le procès en appel du maire de la commune de Mermoz Sacré-Cœur, Barthélemy Dias concernant les affaires d’outrage à magistrat et du meurtre de Ndiaga Diop a été renvoyé respectivement au 7 et 14 novembre prochain sur demande des avocats de la défense. Barthélemy Dias qui a comparu hier, mercredi 26 septembre et qui a considérablement maigri, va recouvrer sa liberté après avoir purgé ses six mois de prison ferme.

Initialement prévu hier, mercredi 26 septembre, le procès en appel du maire de la commune de Mermoz Sacré-Cœur, Barthélemy Dias dans les affaires concernant respectivement «l’outrage à magistrat» et de le «meurtre de Ndiaga Diop», a été finalement renvoyé. Présidée par le juge Bara Gueye, l’audience qui s’est tenue à la salle 6 n’a duré que quelques instants. Saisi par Me El Hadji Diouf et confrères de la défense de l’édile de Mermoz Sacré-Cœur qui ont sollicité dès l’ouverture de l’audience un renvoi de l’affaire concernant «l’outrage à magistrat et provocation d’attroupement non armé» qui a valu à Barthélemy Dias sa condamnation actuelle à six mois de prison ferme depuis le 17 avril dernier, le président de la Cour a tranché en faveur des avocats de la défense.

Le motif évoqué par les conseils de l’édile de Mermoz Sacré-Cœur qui est comparu à la barre, visiblement maigri, est de permettre à certains d’entre eux qui venaient de se constituer à l’image de Me Borso Pouye de s’imprégner du dossier. Toutefois, il faut souligner que le parquet général près la Cour d’appel était contre ce renvoi. Invité par le juge Bara Gueye a donné son avis sur cette demande de la défense, le représentant du parquet général, considérant celle-ci comme du dilatoire, a marqué son opposition à tout renvoi des débats. Seulement, sa requête n’a pas été suivie par le président de la Cour d’appel, Bara Gueye qui, après concertation avec ses accesseurs, a finalement décidé de renvoyer toutes les parties au 7 novembre prochain. En cette date, Barthélemy Dias dont l’actuelle peine de six mois de prison ferme prononcée en première instance dans le cadre cette affaire prendra fin le 30 septembre prochain, va comparaitre libre devant la Cour d’appel.

S’agissant de la seconde affaire relative au meurtre de Ndiaga Diop, nom du jeune tué devant la Mairie de Mermoz Sacré-Coeur lors d’une attaque de nervis supposés proches de l’ancien parti libéral au pouvoir, le Parti démocratique sénégalais (Pds) le 22 décembre 2011, le juge Bara Gueye a renvoyé l’affaire au 14 novembre pour défaut de citation des différentes parties. Il faut juste rappeler que, sur cette affaire, après être déclaré coupable de coups mortels, coups et blessures volontaires et détention d’armes sans autorisation administrative, Barthélémy Dias avait écopé d’une condamnation en première instance de deux ans de prison, dont six mois ferme, en plus d’une amende de  25 millions FCfa en guise de dommages et intérêts à la partie civile.

seneplus

About Matar Mbaye Diop

Voir aussi

Parcelles Assainies : Un Baye Fall retrouvé mort et pendu dans sa chambre

Share this on WhatsApp Les populations de l’Unité 24 des Parcelles Assainies se sont réveillées …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…

bool(false)