A la une

« Bientôt » la mise en œuvre du Pôle-territoire Casamance

Le Pôle-territoire Casamance lancé en 2015 par le chef de l’Etat pour « amorcer le développement économique » des régions du sud, sera « bientôt » mis en œuvre, a-t-on appris mardi du directeur des stratégies de développement au ministère de la Gouvernance territoriale, Momar Guèye.

« Nous avons procédé à l’identification des projets de développement structurants et des programmes novateurs, pour amorcer le développement de la Casamance. Nous avons aussi identifié les acteurs clés dans les infrastructures, le capital humain, les filières porteuses et le transport. Notre objectif est de passer bientôt à la phase de mise en œuvre », a expliqué M. Guèye.

Il prenait part à la cérémonie de clôture, à Ziguinchor (sud), des ateliers préparatoires du « cadre de mise en oeuvre du Pôle-territoire de développement de la Casamance ».

« Nous avons démarré la concertation par Sédhiou. Nous sommes allés ensuite à Kolda, avant de venir boucler par Ziguinchor. Dans toutes ces régions, nous avons échangé avec les acteurs sur la mise en place du Pôle-territoire Casamance. Les acteurs de Sédhiou et de Kolda sont d’accord pour travailler activement, dans cette phase pratique », s’est réjoui Momar Guèye.

Selon lui, l’étude de faisabilité du programme et l’identification des acteurs des projets du Pôle-territoire Casamance se trouve « dans sa phase de finalisation ».

« Nous avons prévu d’organiser à Ziguinchor, les 9 et 10 août, une grande rencontre de synthèse en vue d’emmener tous les acteurs à s’approprier ce travail de mise en place de ce pôle-test », a ajouté M. Guèye, en présence des autorités administratives, des élus locaux et des représentants de la société civile.

« Ce pôle-territoire va être le réceptacle des projets structurants pour le développement de la Casamance. Cela va parachever l’Acte 3 de la décentralisation, pour une meilleure prise en charge des préoccupations des territoires », a assuré Momar Guèye.

Le président du conseil départemental de Bignona, Mamina Camara, au nom des élus locaux de la région de Ziguinchor, a invité les acteurs concernés à « tout faire pour porter ce projet et réussir ce pôle-test, avant sa généralisation dans les autres parties du pays ».

APS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…

bool(false)