,

BIGNONA : LA TÊTE DE LISTE DE JOYANTI QUITTE ABDOUL MBAYE ET REJOINT BBY

Sadibou Niassy, la tête de liste départementale de la coalition Joyanti et les autres investis de Bignona ont décidé de quitter, en pleine campagne, l’ancien Premier ministre Abdoul Mbaye pour rejoindre la liste Benno Bokk Yaakaar (BBY,majorité sortante). “J’ai décidé en toute liberté d’arrêter mes activités et mes responsabilités de tête de liste départementale de Joyanti pour rejoindre pour le reste de la campagne la coalition Benno Bokk Yaakaar”, a déclaré Sadibou Niassy.
En compagnie de May Diédhiou, investie également sur la liste Joyanti et d’autres responsables, M. Diédhiou a animé un point de presse à la permenance de l’Alliance pour la République (APR, au pouvoir) pour donner les “raisons pour lesquelles il a mis fin à son compagnonnage avec Abdoul Mbaye”. “Depuis le début de la campagne, j’ai fait le tour des villages de la Casamance, j’ai vu les nombreuses réalisations du président Sall. Même dans mon village à Bougoutou dans le Bignona, j’y ai trouvé une borne fontaine, chose impensable il y a quelques années. J’avais du mal à dérouler ma campagne parce que je ne pouvais plus être contre le régime”, a justifié M. Niassy.
Entouré de plusieurs responsables de BBY, Sadibou Niassy promet de battre campagne pour la victoire de la liste dirigée par le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne. “Nous pouvons maintenant dire que la victoire est assurée à Bignona pour le BBY. Nous évaluons nos chances de rafler les deux sièges de députés à pourvoir dans le département sur un score de 95%”, s’est réjoui Abdoulaye Badji, coordonnateur du comité électoral départemental.
Source : APS 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

CRISE DU GOLFE : Privé du SOUTIEN de l’Occident, Riyad ne peut RIEN contre le Qatar

LA FINALE DE LA COUPE DE LA LIGUE INTERROMPUE APRÈS DES VIOLENCES, DES BLESSÉS