Accueil / International / Boris Johnson INSISTE sur la vente D’ARMES à l’Arabie saoudite

Boris Johnson INSISTE sur la vente D’ARMES à l’Arabie saoudite

Le ministre britannique des Affaires étrangères Boris Johnson a écrit au ministre du Commerce international du pays une lettre en l’avertissant qu’il ne jugeait pas la frappe aérienne saoudienne, suite à laquelle 140 personnes ont été tuées, comme une raison valable pour cesser de vendre des armes à Riyad. Boris Johnson s’est prononcé en privé en faveur de la vente d’ armes britanniques à l’Arabie saoudite, malgré les 140 victimes causées par des bombardements saoudiens lors des funérailles au Yémen, informe Independent.

La correspondance entre le ministre britannique des Affaires étrangères et Liam Fox, ministre du Commerce international du Royaume-Uni, a révélé qu’après la frappe M. Johnson avait averti M. Fox qu’il ne jugeait pas que l’attaque était une raison pour couper les livraisons d’armes à Riyad. L’aviation saoudienne a effectué des frappes au début du mois d’octobre de l’année passée lors de funérailles dans la capitale yéménite Sanaa. Quelques minutes après la première frappe aérienne, les avions du Royaume ont ont fait des attaques, faisant encore plus de victimes, y compris ceux qui s’étaient précipités pour aider les blessés. L’attaque a coûté la vie à 140 civils yéménites. « Sur la base de l’analyse et des preuves dans les documents récents et notant les engagements que les autorités saoudiennes nous ont donné, en particulier en réponse à l’attaque du 8 octobre sur la Grande Salle de Sanaa, j’évalue que le seuil de “risque évident” pour un refus en vertu du Critère 2 (c) n’est pas encore atteint », a écrit M. Johnson. « C’est une question délicate, mais je juge à l’heure actuelle que les Saoudiens semblent s’être engagés à la fois à améliorer les processus et à prendre des mesures pour faire face aux échecs/incidents individuels », a-t-il ajouté.

La correspondance a été révélée à la Haute Cour de Londres dans le cadre d’une contestation judiciaire lancée par la Campagne contre le commerce des armes (CAAT) et contre les ventes d’armes à l’Arabie saoudite. Le Royaume-Uni a vendu à l’Arabie saoudite des armes pour un montant total de de 3,3 milliards de livres (3,8 mds EUR) en mars 2015. Les entreprises d’armes ont augmenté les ventes d’armes et d’autres explosifs de 100 fois par rapport à la période précédant le début du conflit. Des organisations pour les droits de l’homme affirment que plus de 10 000 personnes ont été tuées au Yémen pendant la campagne militaire de la coalition internationale dirigée par l’Arabie saoudite.

Des écoles, des hôpitaux et des usines alimentaires auraient été touchés  alors que l’Onu a qualifié la situation de « catastrophe humanitaire ». La CAAT affirme que le gouvernement britannique s’est abstenu illégalement de suspendre la vente d’armes à l’Arabie saoudite, malgré les preuves accablant Riyad pour « violations répétées et graves » du droit international humanitaire.

Boris Johnson Le ministre britannique des Affaires étrangères 

About Diouf Babacar

Voir aussi

La Chine joue au DÉTECTIVE et observe des exercices RIMPAC dans le Pacifique

Share this on WhatsApp La Chine a été prise en flagrant délit en train de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…

bool(false)