CAN : La Mauritanie « très intéressée » à l’idée d’une co-organisation avec le Sénégal (Fédération)

Ahmed Yahya, le président de la Fédération de football de la République islamique de Mauritanie (FFRIM), a déclaré à l’APS que son pays est « très intéressé » à l’idée d’une co-organisation de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) avec le Sénégal.

« Nous sommes intéressés et preneur d’une co-organisation avec le Sénégal avec lequel nous sommes liés par beaucoup de choses, l’histoire, la géographie et beaucoup d’intérêts économiques », a-t-il expliqué en marge de la 5-ème édition des FFRIM Awards ce samedi à Nouakchott.

« Nous sommes preneurs mais la décision finale ne nous appartient pas et au sujet de 2025, il ne faut pas oublier que c’est la Guinée qui a été choisie. Mais aussi et surtout, il faudrait l’autorisation des pouvoirs publics de nos deux pays qui ont leur mot à dire pour de tels investissements », a-t-il ajouté.

« Nous tous, le Sénégal et la Mauritanie, sommes respectueux de la Guinée, d’ailleurs nous avons de bonnes relations avec la Fédération guinéenne de football », a-t-il rappelé.

Le ministre guinéen des sports a récemment rejeté l’idée d’une co-organisation de la CAN 2025 avec des pays voisins évoquée par Augustin Senghor, le président de la Fédération sénégalaise de football (FSF).ARTICLES EN RELATIONS

« Avec le Sénégal, la Mauritanie est liée par beaucoup de choses et de plus en plus sur le plan économique », a dit le président Ahmed Yahya qui est par ailleurs un capitaine d’industrie. Selon lui, une co-organisation sera bénéfique pour les deux pays.

Au sujet de son pays, le président de la FFRIM a relevé que la qualification à la CAN 2019 a changé la perception que les Mauritaniens avaient pour le sport en général et le football en particulier.

« Nous n’avons pas le droit de nous arrêter en si bon chemin », a-t-il plaidé, soulignant que « c’est à la Fédération de travailler, de pousser davantage en surfant sur cet enthousiasme créé par cette qualification historique pour faire changer davantage les choses ».

De même, Ahmed Yaya a appelé à « continuer de travailler, en érigeant de nouvelles infrastructures et aussi en insistant sur la formation des footballeurs et des cadres ».

Après avoir pris part à deux phases finales de CHAN en 2014 et en 2018, la Mauritanie s’est qualifiée pour la première phase finale de la CAN de son histoire en 2019.

Source senegaldirect.net




Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*