,

Casamance et Tambacounda : Bientôt 40 villages électrifiés grâce au solaire

Les populations de 40 villages éloignés du réseau de distribution d’électricité de la Senelec des régions de Tambacounda, Kolda, Sédhiou et Ziguinchor vont bientôt sortir de l’obscurité.

Une quarantaine de techniciens venus de ces 4 régions vient de terminer une formation de deux jours, à Kolda, sur l’opération et la maintenance des mini-centrales solaires qui seront bientôt implantées dans ces localités. Le coût du projet est estimé à plus de 5 milliards de FCfa dont 74 % de l’Union européenne et 26 % de l’Agence sénégalaise d’électrification rurale (Aser) pour une durée de 4 ans. Ce programme s’inscrit dans la mise en œuvre du Projet de développement durable des énergies renouvelables au Sénégal. « Cette rencontre concerne la formation des techniciens locaux qui seront appelés à prendre en charge l’opération et la maintenance des mini-centrales solaires qu’on va implanter dans les villages. Ce sont des techniciens locaux qui sont issus des villages qui sont formés et qui seront intégrés dans Énergie-R en tant que relais dans les villages pour une maintenance quotidienne, préventive et correctionnelle des équipements que nous allons installés dans ce projet », a expliqué Yvonne Faye, Directrice générale du Projet de développement durable des énergies renouvelables pour le Sud-est Sénégal.

Le projet va installer des mini-centrales avec des panneaux solaires photovoltaïques dans ces localités pour produire de l’électricité. Ces mini-centrales dont la capacité varie entre 15 et 40 Kw seront dotées d’équipements de production et de distribution de l’électricité. Pour réussir ce pari, le projet va installer un mini réseau de distribution dans les villages bénéficiaires et sur lequel les ménages et les activités génératrices de revenus (ex : la motorisation, la production, la congélation et la conservation des produits) pourront se raccorder pour disposer de l’électricité. Ce projet constitue une véritable bouffée d’oxygène pour ces populations qui, en plus de leur éloignement du réseau de la Senelec, vivent dans des localités difficile d’accès pour les opérateurs avec un niveau de revenu intermédiaire et un pouvoir d’achat relativement faible. Et elles n’ont aucune chance d’être raccordées au réseau de la Société nationale d’électricité du Sénégal d’ici à quelques années, si l’on en croît Mme Faye.

Source : tambacounda.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Fondation du parc Niokolo Koba : L’implication des populations préconisée pour une gestion durable

CFEE, BFEM et BAC 2017: Tambacounda va présenter 23’132 candidats au total