,

Casamance/Mobilisation des communautés autour du PPDC : L’ANRAC mise sur les radios communautaires

La capitale du sud a été le samedi dernier le cadre d’un atelier de partage et de signature de protocoles entre l’ANRAC et neuf (09) radios communautaires de la Casamance. Une démarche qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Projet Pôle de Développement de la Casamance (PPDC) ; un projet qui a opté pour l’implication totale des populations bénéficiaires dans l’identification, la planification et la mise en œuvre des actions.

 

Vision du président de la république Macky Sall, le Projet Pôle de Développement de la Casamance (PPDC) vise la redynamisation de l’économie locale par la réduction de la vulnérabilité des jeunes et des femmes de la Casamance. Sous-tendu par une approche de réponses à la demande exprimée par les communautés ainsi que les groupements à la base et leurs instances de concertation, ce projet met également au centre de son action les producteurs notamment les riziculteurs, les ostréiculteurs et les horticulteurs ; optant ainsi  pour l’implication totale des populations bénéficiaires dans l’identification, la planification et la mise en œuvre des actions. Une démarche qui a pour finalité la participation effective des populations à leur propre développement, seul gage de leur appropriation et de la pérennisation des réalisations. ; et une démarche qui repose sur le « faire-faire ». D’où la multiplicité d’acteurs et de partenaires intervenant dans sa mise en œuvre. Et parmi ceux-ci l’Agence Nationale pour la relance des Activités économiques en Casamance (ANRAC) qui pour le compte du PPDC, met en œuvre les activités d’information, de sensibilisation et de mobilisation sociale des communautés. L’objectif visé étant, selon Oumar Cissé le directeur des opérations de l’ANRAC, de rendre visible les réalisations du PPDC, d’éclairer le rôle de chaque acteur engagé dans la mise en œuvre du projet et de mobiliser les communautés pour assurer la pérennité des réalisations tout en les incitant à s’engager dans un processus de citoyenneté plus accrue. C’est tout le sens de l’atelier de partage et de signature des protocoles ce samedi entre l’ANRAC et neuf (09) radios communautaires ciblées. « Des radios qui couvrent la Casamance naturelle, de par leur proximité avec les communautés et de leur place dans le quotidien des populations rurales et qui constituent des canaux importants de communication de diffusion de l’information » a souligné Oumar Cissé. Du coup, cette rencontre de partage présidée par le président du Comité de pilotage du PPDC Sékou Sambou en présence du coordonnateur du PPDC Youssouph Badji, du directeur des opérations de l’ANRAC, des directeurs des radios communautaires, des acteurs et des partenaires  au développement a également été mise à profit par les organisateurs pour informer les acteurs du PPDC et partager avec eux les projets de protocoles qui lient l’ANRAC à ces radios communautaires pour la réalisation et la diffusion d’émissions radiophoniques. Toute chose qui a comme finalité, selon Oumar Cissé, la participation des populations et leur appropriation des réalisations du PPDC. Pour ce faire, le directeur des opérations de l’ANRAC estime que les populations bénéficiaires doivent être systématiquement et régulièrement bien informées. Suffisant pour inviter les acteurs de radios à beaucoup s’engager pour une information régulière des populations et à faire preuve de sacrifices pour qu’avec le PPDC, ils contribuent tous à réduire la vulnérabilité des jeunes et des femmes en Casamance. Une invite soutenue par le coordonnateur du PPDC ; Youssouph Badji pour qui ce projet est un prétexte pour permettre aux casamançais, après plusieurs décennies de crise, de se retrouver autour du développement qui doit profiter à toutes les populations. Le président du comité de pilotage du PPDC qui a, à son tour, magnifié la vison du président Macky Sall à travers ce projet test d’un cout de 23 milliards de FCFA, a indiqué que ce projet va permettre à la Casamance de se développer et contribuer à la résolution de la crise. « Nous avons donc une obligation de résultats afin que le rêve casamançais devienne réalité et que les bailleurs continuent de nous faire confiance »  a soutenu Sékou Sambou.

Pour rappel cet atelier de partage a été sanctionné par des signatures de protocoles entre l’ANRAC représentée par Ernest Sambou le responsable à la sensibilisation et les représentants des radios communautaires ciblées à travers la Casamance naturelle ; à savoir Awagna-FM de Bignona ; Blouf-FM de Thionck-Essyl ; Fogny-FM de Sindian ; Kabisseu-FM d’Oussouye ; Kambeng-FM de Médina Wandifa ; Gabou-FM de Sédhiou ; Pkumel-FM de Goudomp ; Sofaniama-FM de Pata et Vélingara-FM. Une signature de protocoles suivie par une remise symbolique d’équipements et de mobiliers de bureaux par le président du comité de pilotage du PPDC Sékou Sambou et le directeur des opérations de l’ANRAC Oumar Cissé à des représentants d’Organisations paysannes partenaires.

Source : Scoopsdeziguinchor.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Bignona/Diégoune/Atelier partage : Pour l’amélioration de leurs rendements, Le PPDC dope les comités vallées

Dahra : 200 mille francs Cfa pour chacune des 15 écoles élémentaires, 250 élèves primés, le PDG de Maritalia investit dans le secteur de l’éducation