Ce mardi soir, vous avez rendez-vous avec la «super Lune»

Dans quelques heures, la Lune passera au plus près de la Terre, ce qui la rendra (un peu) plus imposante dans le ciel.
Cette fois-ci, pas de bleu, ni de sang… Il y a un peu plus d’un an, une « super Lune bleue de sang » avait ravi les observateurs du monde entier et donné lieu à des clichés spectaculaires de notre satellite naturel. Même chose il y a quelques jours, avec une « Lune de sang ».

Ce mardi soir, la Lune entrera aussi dans une configuration particulière de son cycle et se rapprochera de la Terre. Sauf que, contrairement au phénomène de « bleu de sang » ou juste « de sang », elle ne connaîtra pas d’éclipse totale mais réduira simplement de quelques dizaines de milliers de kilomètres la distance qui la sépare de nous. Ce qui devrait la rendre plus visible dans le ciel.

Dès la fin d’après-midi, puis tout au long de la soirée puis de la nuit, l’astre profitera de son orbite en forme de rond aplati pour se positionner au plus près de la Terre : à 356 000 kilomètres pour être précis, contre 406 000 km quand elle est au plus loin de nous.

« C’est essentiellement psychologique »
Ce rapprochement fait donc partie du cycle classique de phases du satellite terrestre, et n’est donc pas rare. Mais il est notable ce mardi soir car il coïncide avec une phase de pleine Lune. D’où le nom de « super Lune ».

Un terme que n’apprécient pas trop les astronomes, qui reprochent un aspect trop « marketé » à ce phénomène. Ils en remettent aussi en cause la nature car, selon eux, le rapprochement de la Lune n’augmente que de très peu sa visibilité dans le ciel depuis la Terre.

« C’est essentiellement psychologique, assure même Olivier Sanguy, de la Cité de l’Espace, interrogé par France Bleu Occitanie. Dans le ciel, la taille (de la Lune) ne varie que de 14 % et très honnêtement, ça ne se voit pas à l’œil nu ».

Ce qui ne doit tout de même pas vous empêcher de lever les yeux au ciel ce mardi soir. Vraie « Super Lune » ou pas, le spectacle est toujours garanti.




Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*