,

CHANTIERS DU SUPÉRIEUR : MARY TEUW NIANE INCRIMINE SATAR POUR SES « LENTEURS ET SES MAUVAISES CONSTRUCTIONS »

Ziguinchor, 27 avr (APS) –Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Mary Teuw Niane, a indexé jeudi les « lenteurs et les mauvaises constructions de SATAR », une entreprise BTP attributaire du plus grand chantier universitaire à Ziguinchor (sud) avec un marché de six milliards de francs CFA.

« Les chantiers pilotés par une entreprise qui s’appelle SATAR posent problème parce que SATAR est une mauvaise entreprise. L’amphithéâtre de 150 places n’arrive toujours pas en phase d’achèvement alors que les chantiers ont duré six années », s’est emporté M. Niane à la suite d’une visite de chantiers à l’Université Assane Seck de Ziguinchor (UASZ).

Le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche effectue une visite dans la zone sud notamment dans les localités de Ziguinchor, Bignona, Sédhiou et Kolda pour constater de visu l’état d’exécution des nombreux chantiers en cours dans cette partie du pays.

Accompagné de plusieurs membres de son cabinet, des autorités administratives et académiques, des élus locaux et des députés, Mary Teuw Niane s’est étonné de « l’énorme retard dans les délais de livraison et les mauvaises constructions dans les chantiers attribués à l’entreprise SATAR ».

« SATAR est attributaire du projet de gouvernance et de financement de l’enseignement supérieur qui est le programme majeur d’extension de l’Université Assane Seck de Ziguinchor’’, a-t-il dit.

Le ministre a expliqué que « c’est le projet le plus simple parmi les quatre projets d’extension au niveau des universités au Sénégal parce que les chantiers concernent uniquement les rez-de chaussée sans construction en hauteur ».

Il a rappelé que les projets d’extension de l’UGB (Université Gaston Berger), d’Alioune Diop de Bambeye et les chantiers d’extension de l’Université et de l’ISEP de Thiès sont tous en phase d’achèvement.

« Mais c’est ici (Ziguinchor) où le chantier est le plus simple qu’on relève des problèmes », a regretté Mary Teuw Niane, avant d’en appeler à la responsabilité de l’autorité compétente.

« Je demande à l’Agence des constructions bâtiments et édifices publics de prendre ses responsabilités parce que nous ne pouvons pas permettre qu’une entreprise gagne un chantier de six milliards, avec le mètre carré fixé au-delà de 300 000 ou 400 000 FCFA traîne le pas comme le fait SATAR. C’est inadmissible », a dit M. Niane sur un ton ferme.

En plus du retard dans la livraison des chantiers, Mary Teuw Niane a aussi dénoncé de mauvaises constructions.

« Les pavillons livrés déjà aux étudiants présentent des malfaçons inacceptables. Des portes aux fenêtres en passant par l’installation électrique et les toilettes, tout est mal fait », a-t-il insisté.

Depuis plusieurs années l’Université Assane Seck de Ziguinchor est en plein chantier avec la construction de plusieurs bâtiments à usage pédagogique et social, dont un amphithéâtre de 750 places comportant des espaces de plusieurs salles.

Deux bâtiments à usage d’habitation, d’un coût de 214.000.000 de francs CFA, un restaurant de 150 places et un autre restaurant de 500 places sont en train d’être construits dans cette université publique, en plus d’un incubateur d’entreprises, de 10 laboratoires, d’un centre informatique, etc.

Le coût des infrastructures actuellement en construction à l’UASZ s’élève à 9,7 milliards de francs CFA, avait récemment précisé le recteur Courfia Kéba Diawara.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Vidéo: Humiliation! le Baye Fall qui prétendait être le fils …

MONDIAL DE BEACH SOCCER : LES LIONS DOMINENT L’EQUATEUR