,

Chefferie traditionnelle : Guedel Mbodj intronisé 52ème Bour Saloum

Guedel Mbodj est devenu, samedi dernier, le 52ème Bour Saloum, succédant sur le trône de ce royaume situé au centre du Sénégal à son illustre prédécesseur Mbaye Badiane, disparu trois mois plutôt. La cérémonie d’intronisation s’est déroulée sous la houlette du Grand Diaraf, l’équivalent du Premier ministre, Fodé Hyacinthe Ndour. C’est vers les coups de 11 heures que la cour royale, avec à sa tête le nouvel héritier du trône entouré des autres chefs de provinces de Gandiaye, Ndoucoumane, Kaymor, Djilor, entre autres, est arrivée sur la place centrale de Kahone, l’ancienne capitale, sous les rythmes des Djoung-Djoung, les tambours royaux.

Emmitouflés de longs manteaux rouges avec une coiffe assortie, les membres de la Cour avec à la mène le Grand Diaraf ont démarré le rituel de l’intronisation du nouveau monarque. Ce dernier, dans ses habits d’apparat a tournoyé 6 fois autour du trône symbolique avant de se mettre à genou pour recevoir la couronne royale des mains du régent en la personne du Premier ministre. Sur interpellation de ce dernier, le dignitaire du Saloum a fait sa profession de foi, promettant paix sociale et prospérité à son peuple durant son magistère.
Direction ensuite le sanctuaire royal de Gouye Ndiouly pour un parcours initiatique où le prince nouvellement intronisé grimpe sur le baobab sacré pour des bains de purification, loin des yeux indiscrets. Retour à la place centrale de Kahone pour une série d’allocutions entrecoupées d’animation folklorique, dernier acte d’une cérémonie menée à pas de charge.

Prenant la parole au nom des autres chefs de provinces, le Mbeuleup Ndoucoumane, Souleymane Ndao, benjamin de la cour royale, a invité à préserver les valeurs traditionnelles qui étaient, selon lui, le fondement des sociétés africaines. S’adressant au chef du Saloum, il lui a rappelé les qualités de compétences de visionnaire et de générosité faisant la marque des grands hommes. Pour sa part, le Grand Diaraf a fait la genèse de la désignation du 52ème Bour Saloum.

« Il est de coutume, au Saloum, qu’à la disparition du roi que le Grand Diaraf assure la régence pendant trois mois avant de convoquer le collège chargé de choisir son successeur en sa résidence. Ce qui a été fait. A la suite d’un appel à candidatures auprès des princes remplissant les critères de rang, 4 dont Guedel Mbodj ont postulé. Le choix du collège s’est porté ce dernier au détriment des trois autres. Aujourd’hui, la Linguère Marièma Ndiaye Wack, la doyenne chez les femmes royales, a confirmé la légitimité du Bour Saloum. « Par ailleurs, mon titre dans le royaume me confère uniquement la prérogative d’introniser le chef du Saloum », s’est défendu Fodé Hyacinthe Ndour, faisant allusion à la volonté d’une partie des dignitaires d’installer un autre prince héritier sur le trône de la province historique.

Source : kaolackois.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

DAARA DE KOKI : 200 MILLIONS PAR AN POUR PRÈS DE 4000 PENSIONNAIRES

SECTEUR HORTICOLE PLUS 2 MILLIARDS AU PIB EN 2016