Chiens errants : des campagnes d’abattage sans discernement

Sous le prétexte de préserver les hommes de morsures de chiens errants qui pourraient avoir contracté la rage, les autorités initient périodiquement des campagnes d’abattage de chiens errants. Des opérations demandées par les services de l’élevage, les mairies et exécutées par le service d’hygiène.

Ces opérations donnent souvent lieu à une traque sans merci contre tout chien qui se trouve sur leur chemin, enragé ou pas. Avec des dommages collatéraux insoupçonnés.

DES CAMPAGNES QUI NE RÈGLENT PAS LE PROBLÈME DES CHIENS ERRANTS

Si le prétexte pris de ces campagnes est la sécurité des populations et lutte contre la rage, l’abattage n’est pas la solution. Au niveau de la Ligue pour la protection des animaux (LPA), on pense autrement : « L’abattage systématique ne règle en rien le problème de la présence des chiens errants. Vous en tuez dix aujourd’hui, dans quatre mois, vous retrouverez vingt autres aux mêmes endroits. L’idéal, et nous l’avons proposé aux services d’hygiène, ce serait de faire de la prévention en vaccinant les chiens errants et en les stérilisant. Ceci permet de limiter la multiplication des animaux dans les rues et donc le risque pour les humains ». Des recommandations que les autorités n’ont pas prises en compte. « D’ailleurs, il nous avait été promis de nous tenir au courant du calendrier des campagnes d’abattage, ajoute une responsable de la LPA. Malheureusement, ils ne l’ont pas fait et nous ne faisons que constater les faits sur le terrain. »

[JPEG – 47.2 ko]
Laobes chiens jaune- meute errante au Sénégal

Pourtant, il existe un stock important de vaccins contre la rage, qui restent dans des tiroirs et ne sont pas utilisés. Des campagnes de vaccination des chiens, au lieu de campagnes d’abattages, ce serait l’idéal. Malheureusement, les chiens, surtout errants, sont considérés à tort comme de prédateurs pour les populations, et donc il faut les éliminer. Chaque année, ce sont des milliers de chiens qui sont abattus sur toute l’étendue du territoire.

Mais la méthode utilisée par le service d’hygiène – jeter des boulettes de viande empoisonnées – est risquée pour les autres chiens. « J’ai perdu deux chiens à cause de l’inconscience des personnes chargées de l’abattage. Mes deux chiens, sortis pour leur promenade quotidienne, en ont mangé. Résultat, deux chiens, vaccinés, et domestiqués, ont perdu la vie » témoigne un propriétaire malheureux. Un autre danger qui existe bel et bien, c’est de voir un humain être victime de ces boulettes. Un enfant de la rue qui a faim, un déséquilibré mental qui mange tout ce qu’il ramasse, le risque existe.

[JPEG – 155.5 ko]
Chiens domestiques en promenade parfois victimes collatérales-Dakar-Sénégal

LA LPA ET DES ASSOCIATIONS S’ENGAGENT

Voir : https://www.facebook.com/groups/333528910017903/
https://www.facebook.com/AnimalRescueLeagueDakar/

Un chien errant n’est pas un danger systématique pour la population. Pour l’Association Canine Sénégal, les chiens errants peuvent vivre en société. Un membre, propriétaire d’une meute de Laobés dit : « Le chien n’est pas un prédateur. Et le seul tort des chiens errants c’est de n’avoir pas de foyer. C’est rare de voir une meute attaquer sans avoir été provoquée, pourtant tous les jours ces chiens reçoivent des jets de pierres de passants. Chez moi, j’ai une meute de Laobés dressée et qui excelle dans la chasse aujourd’hui. » Pour éviter qu’ils ne soient tués, des bénévoles s’engagent tous les jours pour sortir ces chiens de la rue.

Au niveau de la LPA, le combat est difficile et les appels à l’aide sans fin. Ils nous avouent « Chaque fois que nous avons un chien signalé, nous faisons le maximum pour le sortir de la rue. Nos le vaccinons, ensuite nous le stérilisons ou le castrons, avant de lui chercher une famille d’accueil. Mais tout ceci à un coût. Après le service d’hygiène, nous pensons nous tourner vers le ministère de l’Élevage pour leur proposer notre aide. Si nous avions un local, une subvention pour les soigner et les nourrir le temps de les faire adopter, ce serait le moyen le plus efficace pour éradiquer définitivement ce problème de rage et de chiens errants. »

Une solution où tout le monde sera gagnant.

au-senegal.com




Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*