Accueil / Actualités / Conflit Israelo-Pelestinien : Dakar renouvelle son engagement pour une solution à deux États

Conflit Israelo-Pelestinien : Dakar renouvelle son engagement pour une solution à deux États

Le ministre des Affaires étrangères a renouvelé à Paris “l’engagement sans faille” du Sénégal et sa disponibilité à contribuer en faveur de la solution à deux Etats dans le conflit israèlio-palestinien.

“Je voudrais renouveler l’engagement sans faille du Sénégal et sa disponibilité à contribuer en faveur de la solution à deux Etats : la Palestine et Israël, vivant côte à côte en paix et en sécurité, dans des frontières sûres et internationalement reconnues et garanties, dans un Proche-Orient stable”, a notamment dit Mankeur Ndiaye.

Il s’exprimait à la Conférence internationale de Paris sur le thème :”La Paix au Proche-Orient”.

Pour le ministre sénégalais, “cette conférence vient à son heure pour remobiliser la Communauté internationale autour du dossier israélo-palestinien, lui donner un nouveau souffle”.

Il s’agit aussi, selon lui, de “porter toute l’attention requise à la solution à deux Etats, la seule qui s’offre aux deux protagonistes pour une paix durable et une solution définitive à ce conflit qui a tant duré et déstabilisé une région si névralgique du monde”.

Mankeur Ndiaye a salué “la forte participation” de la Communauté internationale à cette conférence, ce qui, selon lui, “illustre son adhésion à cet important processus qui intervient dans un contexte préoccupant marqué par des convulsions aiguës, dont le terrorisme, faisant planer incertitudes et doutes dans un Proche-Orient tourmenté par plusieurs foyers de tension”.

Toutefois, “la plupart des situations, les unes plus alarmantes que les autres”, ne doit point détourner la communauté internationale de son “devoir collectif, à la fois moral et légal, qui demeure celui de trouver une solution juste et équitable au conflit israélo-palestinien, source de bien d’autres crises dans cette région”.

L’année 2017, a-t-il relevé, “marque hélas 50 ans d’efforts, sans succès, de résolutions importantes sans suite, ainsi que d’attentes légitimes et d’espoirs déçus”.

Mankeur Ndiaye a invité la Communauté internationale à “jouer le rôle qui est le sien en contribuant à remédier au statu quo sur le terrain, tel que décrit par le Quartet dans son dernier rapport du 1er juillet 2016”.

Ce rapport évoque “la violence, l’insécurité, la situation préoccupante dans la bande de Gaza, celle à Jérusalem-Est, les colonies de peuplement, l’impasse des négociations israélo-palestiniennes depuis 2014”, a cité M. Ndiaye non sans occulter le volet humanitaire.

“Une telle situation est inacceptable dans ce monde du 21éme siècle fortement ancré dans des valeurs et principes de démocratie et de droits de l’homme, où le respect de la dignité humaine doit être au cœur de toutes les préoccupations”, a soutenu le ministre.

Mankeur Ndiaye a salué l’adoption, le 23 décembre, de la résolution 2334 du Conseil de Sécurité contre les colonies.

Suite au vote de ce texte porté par le Sénégal et d’autres membres du Conseil, Israël a décidé de réduire sa coopération avec ces pays.

Pour le ministre, “aucun sacrifice ne saurait être de trop pour aboutir à la solution à deux Etats, la seule qui vaille aujourd’hui”, ajoutant : “Et c’est par un engagement politique, une confiance mutuelle, le dialogue qu’une telle solution sera possible. Oui il faut rétablir la confiance entre les Parties”.

Selon lui, “l’année 2017 s’annonce dès lors sous de bons auspices, avec cette importante conférence qui constitue un repère majeur dans nos efforts communs en faveur de la paix au Proche-Orient”.

Le Sénégal, qui préside le Comité des Nations Unies pour l’exercice des droits inaliénables du Peuple palestinien, depuis sa création en 1975, a-t-il dit, “lance un appel solennel aux Palestiniens et aux Israéliens (…) pour qu’ils œuvrent résolument ensemble en faveur de la Paix”.

Palestiniens et Israéliens “sont, en dernier ressort, les seuls à pouvoir donner véritablement une chance à cette Paix tant souhaitée par leurs peuples et par le monde”, a-t-il dit.

Selon Mankeur Ndiaye, “le Sénégal se félicite de l’initiative portant sur le paquet incitatif, assortie de groupes de travail notamment sur la consolidation institutionnelle en Palestine, le renforcement économique et le rôle de la société civile, avec comme objectif d’instaurer un climat de confiance réciproque et de rapprocher les deux parties”.

 

Auteur: APS – APS

About Matar Mbaye Diop

Voir aussi

Non, Auchan ne dégagera pas (Par El Malick Seck)

Share this on WhatsApp Depuis quelques semaines, une bande de commerçants et quelques scribouillards demandent …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…

bool(false)