,

“Convergence patriotique Kaddu Askan Wi” à Koumpentoum : Alioune Bakhoum s’érige en défenseur des colons

Alioune Bakhoum qui se déclare comme le plus sérieux adversaire des candidats de la coalition au pouvoir « Benno bokk Yakaar » dans le département de Koumpentoum, s’érige en défenseur des populations des terres neuves pour permettre aux colons, laissé en rade, de bénéficier davantage de ressources publiques et de contribuer au développement du Sénégal.

Meeting, portes à portes et rencontres de proximité avec les dignitaires de la zone des terres neuves. Voilà les activités phares qui ont été déroulées depuis le début de la campagne par Alioune Bakhoum avec sa coalition « Convergence Patriotique Kaddu Askan Wi » dans le département de Koumpentoum. Le programme a commencé par la commune de Koumpentoum. Ici, les frustrations sont nées des investitures.

Une bonne carte à jouer, selon M. Bakhoum. Six groupements de plus de 200 femmes par groupement ont décidé de porter sa candidature et la liste de la convergence patriotique. A Méréto, ce sont les parents sérères à côté de leur voisin peuls qui ont accueillis leur fils prodigue. Les populations ont exprimé leurs aspirations profondes et se sont réjouies que leur fils se présente pour porter leurs doléances à l’Assemblée nationale. Depuis 1974, ces colons qui ont été amenés pour valoriser cette partie du territoire y ont développé la culture de l’arachide. En 1985, le projet des terres neuves a pris fin et depuis, il n’y a plus d’interventions pour consolider les acquis et permettre leur plein épanouissement, selon Alioune Bakhoum.

Il a fustigé la petite quantité de semences d’arachide mise à la disposition des familles. Il a promis, s’il est élu, de se battre pour changer les conditions de vie des habitants de cette partie de la région de Tambacounda. La rencontre de Keur Daouda, son village natal, a été réconfortant et Alioune Bakhoum se dit confiant. Au village 1, le premier des colons des terres neuves, les populations ont réservé un accueil populaire au candidat Alioune Bakhoum. Requinqué, il a déclaré qu’au-delà du département, c’est la région de Tambacounda qui a besoin d’une thérapie de choc dans plusieurs domaines : l’éducation, la santé, l’approvisionnement en eau, agriculture. « La tâche qui attend les élus est immense et hardie pour combler le fossé entre la région orientale et le reste du pays sur tous les plans », a-t-il indiqué. Spécialiste de l’encadrement des enfants, M. Bakhoum soutient que le sort des enfants au Sénégal est alarmant. « Beaucoup sont dans les rues et d’autres ont quitté les écoles et travaillent dans les sites d’orpaillages », a-t-il rappelé, invitant les pouvoirs publics à mettre fin à « ce drame » que vivent les enfants partout dans le pays.

Source : tambacounda.info 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

(Vidéo) Dr Safiatou Thiam mouille le maillot pour la victoire du BBY à Thies

BACCALAURÉAT 2017 : 195 ADMIS AU 1ER TOUR DANS LES 9 LYCÉES DE KAFFRINE