vendredi , octobre 19 2018
Accueil / A la une / Coopération Bad-Etat du Sénégal depuis 1972 : 101 opérations approuvées pour 1 300 milliards de FCfa

Coopération Bad-Etat du Sénégal depuis 1972 : 101 opérations approuvées pour 1 300 milliards de FCfa

Depuis le début des opérations de la Banque africaine de développement au Sénégal, en 1972, 101 opérations ont été approuvées pour un montant de 1.300 milliards de FCfa.

Le gouvernement du Sénégal et la Banque africaine de développement (Bad) ont procédé, hier, à la revue annuelle conjointe de leur programme de coopération. Cette rencontre a permis au ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Amadou Bâ, et le responsable pays de la Bad, Serge Marie N’Guessan, de passer en revue les projets en cours. Amadou Bâ a salué la disponibilité de la Banque africaine de développement qui appuie les stratégies de développement économique et social du Sénégal. Depuis la première opération de l’institution bancaire au Sénégal, en 1972, jusqu’à hier, la Bad a approuvé 101 opérations pour un montant de 1.300 milliards de FCfa. « Nous constatons que d’importantes actions tant aux plans quantitatif que qualitatif sont inscrites dans le bilan des opérations menées jusque-là avec la Bad », s’est félicité le ministre des Finances.

Serge Marie N’Guessan note que ces 5 dernières années la mobilisation des ressources de la Bad en faveur du Sénégal a connu « un accroissement sans précédent ». Cela s’explique, dit-il, par l’approbation de projets d’envergure sur le Guichet Bad public, notamment le Train express régional, Promoville, la route nationale 2 et le désenclavement de l’Île à Morphil. « Je voudrais souligner pour m’en féliciter le triplement du portefeuille national entre 2013 à 2017. Ainsi, le total des opérations approuvées au cours de cette période s’élève à 598,7 milliards de FCfa contre 670 milliards de FCfa sur la période 1972-2012, soit en quarante ans », ajoute M. N’Guessan. Le guichet Bad est accessible aux pays à revenu intermédiaire mais avec la révision de la politique de crédit de la banque, en 2014, certains pays traditionnellement financés sur le guichet du fonds africain de développement ont pu accéder à ce guichet au cas par cas sur des projets transformateurs. Mais pour y accéder, la compétition est rude parce qu’il y avait des pays comme la Côte d’Ivoire, l’Ethiopie, le Rwanda, le Cameroun.

Aujourd’hui, le total des engagements en cours en faveur du Sénégal s’élève, d’après Amadou Bâ, à 669 milliards de FCfa. Ces engagements, poursuit le ministre, sont composés de « projets du secteur public national, de projets régionaux et d’opérations du secteur privé ». « Le portefeuille de projets nationaux actifs comprend 18 opérations pour un volume total net d’engagements de 502 milliards de FCfa, représentant 75 % du total. La répartition sectorielle des projets nationaux est la suivante : infrastructure (66,3 %), eau et assainissement (12,6 %), secteur rural (11 %), gouvernance (6,2 %) et social (3,9 %) », explique le ministre de l’Economie et des Finances.

Serge N’Guessan a rappelé que la Bad qui avait pris l’engagement de participer au financement du Plan Sénégal émergent (Pse) à hauteur de 400 milliards de FCfa a déjà mobilisé 474 milliards de FCfa. Ce qui, selon lui, correspond à « 120 % de son engagement initial ». « Les projets prévus en 2018 viendront renforcer cette massive mobilisation », a indiqué M. N’Guessan.

Aliou Ngamby NDIAYE, lesoleil

About Matar Mbaye Diop

Voir aussi

Parcelles Assainies : Un Baye Fall retrouvé mort et pendu dans sa chambre

Share this on WhatsApp Les populations de l’Unité 24 des Parcelles Assainies se sont réveillées …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…

bool(false)