CORÉE DU NORD : 200 personnes auraient PÉRI près du site des ESSAIS nucléaires

Plus de 200 personnes auraient probablement péri début septembre dans l’effondrement d’un tunnel sur le site des essais nucléaires en Corée du Nord provoqué par un puissant test atomique souterrain, a annoncé mardi la chaîne de télévision japonaise Asahi.  ​Une centaine d’ouvriers étaient sur place à Punggye-ri au moment du premier affaissement dont l’ouvrage a été victime. Un deuxième accident du même type est survenu pendant les opérations de secours, portant le bilan probable de la catastrophe à 200 morts au total, précise Asahi, citant des sources nord-coréennes.

L’accident s’est produit quelques jours après le sixième depuis 2006 — et dernier en date — essai nucléaire auquel le régime de Pyongyang a procédé, le 3 septembre, revendiquant alors le test réussi d’une bombe à hydrogène. Le test a provoqué une forte secousse sismique (de magnitude 6,3) et des glissements de terrain dans la zone  où s’est produite l’explosion et au-delà, d’après des clichés pris par satellite le jour suivant. La Corée du Nord n’a pas reconnu officiellement les faits.




Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*