Accueil / Actualités / CRISE GAMBIENNE : Doc Jammeh, à la place d’Ousseynou Darboe

CRISE GAMBIENNE : Doc Jammeh, à la place d’Ousseynou Darboe

De l’avis de l’ancien ambassadeur de la Gambie aux Etats-Unis, Cheikh Omar Faye, le recours de Yahya Jammeh ne peut empêcher la prestation de serment de son successeur Adama Barrow. Le diplomate justifie ses propos, se fondant sur une jurisprudence de 2011, née d’un recours de l’opposant Ousseynou Darboe contre les résultats de la présidentielle gambienne de cette année-là.   

Selon lui, Doc Jammey a le droit de recourir à la Cour suprême « comme l’avait fait en 2011, Ousseynou Darboe, mais cela n’avait pas empêché la tenue de la cérémonie de prestation de serment ». Seulement, c’est lui, le président déchu qui se trouve dans cette même situation, comme  Ousseynou Darboe en 2011. « Ce qui veut dire que Jammeh doit observer la même attitude en laissant le nouveau président prêter serment ». Jammeh est seul du moment où personne ne veut plus juger dans « sa Cour », le président de la Cour suprême gambienne, s’étant récusé lundi de l’examen du recours porté devant cette juridiction par le président sortant contre l’investiture de son successeur, prévue jeudi.

About Diouf Babacar

Voir aussi

Marche de l’opposition: la réaction de Mayoro Faye

Share this on WhatsApp Share this on WhatsApp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…

bool(false)