,

DAKAR ABRITE UN ATELIER RÉGIONAL DE PARTAGE DU BUSINESS MODÈLE DU PUDC À PARTIR DE LUNDI

Le business modèle du Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC) fera l’objet d’un atelier régional de partage, lundi, à partir de 9h, à Dakar, à l’Hôtel King Fahd.  Cette rencontre de deux jours est organisée par le gouvernement du Sénégal, en partenariat avec le PNUD, selon le communiqué reçu à l’APS. Elle se tiendra sous la présidence du chef de l’Etat Macky Sall.  L’atelier verra la participation d’Abdoulaye Mar Dièye, Directeur du Bureau Afrique du PNUD, de Bintou Djibo, Représentant résident du PNUD et plus de 20 managers ou représentants résidents des bureaux Pays du PNUD en Afrique, selon la même source.
 Une vingtaine de ministres ou directeurs ou représentants des pays de l’Afrique, des institutions internationales, des élus locaux, des experts et des partenaires au développement prendront part à cette manifestation, signale-t-on. L’objectif est de ‘’procéder à une capitalisation de l’expérience du PUDC qui fait déjà l’objet d’une demande de massification au Sénégal et d’une réplique dans certains pays africains’’, explique-t-on dans le communiqué. Il s’agira de ‘’présenter l’expérience sénégalaise du PUDC comme un modèle de réussite pour un développement inclusif ayant un effet immédiat sur la transformation des conditions de vie des populations sénégalaises’’.
 De façon spécifique, il s’agit de ‘’partager l’originalité du partenariat entre l’Etat du Sénégal et le PNUD, ainsi que l’approche méthodologique ; partager et massifier le modèle de développement PUDC au niveau régional et international et ses effets multiplicateurs sur les ODD ; partager l’analyse des résultats et des meilleures pratiques/leçons apprises’’. Le Sénégal a élaboré et mis en œuvre, avec l’appui technique du PNUD, le PUDC pour ‘’satisfaire la demande sociale croissante du monde rural et de réduire les inégalités’’, rappelle le communiqué. Le Programme vise à ‘’contribuer à l’amélioration de l’accès des populations rurales aux services sociaux de base à travers la mise en place d’infrastructures socio-économiques’’.  L’objectif est d’’’améliorer significativement les conditions de vie des populations et de favoriser l’implication des acteurs locaux dans le développement économique et social de leur localité’’.
 Le communiqué indique qu’en moins de deux ans, ce programme a permis l’électrification en cours de 420 villages dont 110 villages au solaire et 310 villages par l’extension du réseau moyenne et basse tension, la construction en cours de 790 km de pistes rurales, la construction en cours de 238 forages et 157 châteaux d’eau pouvant desservir au moins 500 000 habitants répartie dans environ 1000 villages. A cela s’ajoutent l’installation en cours de 4023 équipements de transformation post récolte, l’acquisition et la distribution aux opérateurs de 13 moissonneuses batteuses, 180 motopompes ainsi que des doses de vaccins pour le cheptel en vue d’accroître la productivité agricole.  ‘’Ces réalisations ont engendré des effets immédiats dans la création d’emplois en milieu rural et sur l’éradication de la pauvreté et des inégalités sociales, et vont aussi contribuer à la protection de l’environnement à améliorer l’autosuffisance alimentaire’’, assure-t-on dans le communiqué.
Source : APS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Missirah : Les coulisses de la production de banane à Koar

TAMBACOUNDA : RANDONNÉE PÉDESTRE POUR BOOSTER LES INSCRIPTIONS SUR LES LISTES ÉLECTORALES