A la une Actusrégions

« Daray Kamil », la bibliothèque qui pèse plus de 7 tonnes de livres

Bien que fréquentée le pus souvent pendant l’année par des chercheurs et autres étudiants, la bibliothèque Cheikh Al Khadim connaît une bonne affluence en période de magal. En ce sens qu’elle joue un rôle important pour cette catégorie d’intellectuels avides de connaissances sur le mouridisme.

Hier, en fin de matinée, nous nous sommes rendus à cette bibliothèque, plusieurs visiteurs y ont fait le pied de grue. Et, déjà, c’est le grand rush à l’intérieur de ce temple du savoir de la science islamique et du culte du mouridisme, à moins de trois jours avant le magal, prévu mercredi 3 février 2010.

Cela à juste raison, en cette période de magal où, selon Serigne Mame Goumba Mbow, le responsable informatique trouvé sur les lieux, «  nous recevons un grand public qui vient visiter les lieux. Car, c’est ici qu’on a stocké l’œuvre de Cheikh Ahmadou Bamba. En d’autres termes, ce sont tous les écrits de Serigne Touba et d’autres également qui portent sur l’Islam et la culture générale  ». C’est pour cette raison qu’en général, toute personne voulant connaître Serigne Touba et le vrai sens du magal est orientée vers la bibliothèque. Même le khalife général des mourides, s’il reçoit des hôtes, d’une manière symbolique, il les oriente à la bibliothèque pour leur permettre de mieux s’imprégner des prescriptions de Serigne Touba Khadimou Rassoul. «  C’est le cas de ces Ivoiriens, Gabonais et Français qui l’ont visité hier. Ils étaient là pour des recherches sur Cheikh Ahmadou Bamba et pour connaître aussi le vrai sens du magal  », selon notre interlocuteur. Mais, ils avaient déjà quitté au moment où nous arrivions sur les lieux.

Fondée en 1977 par Serigne Cheikh Abdoul Ahad Mbacké, le 3e khalife de Serigne Touba Khadimou Rassoul, la bibliothèque est communément appelée «  Daray Kamil  ». «  Elle est répartie en trois salles dont une salle qui contient uniquement des livres coraniques écrits par les fils, petits-fils et cheikhs de Serigne Touba. Une seconde salle contenant la documentation écrite par Serigne Touba même et des témoignages faits sur lui par des érudits mauritaniens et autres guides religieux sénégalais comme Cheikh El Hadji Malick, Mame Limamoulaye, Cheikh Abdoulaye Niasse, entre autres. Et, enfin, une troisième salle contient des documents de culture générale avec plusieurs livres de mathématiques, de chimie, d’histoire et de géographie, d’observation  », souligne Mame Goumba Mbow.

«  La bibliothèque ne se limite pas seulement à l’Islam et l’enseignement de Cheikh Ahmadou Bamba, mais aussi elle dispose de livres de culture générale et plusieurs genres de documentation à fournir aux chercheurs. Les buts visés sont de vulgariser l’œuvre de Cheikh Ahmadou Bamba, mais également d’aider les chercheurs, élèves et étudiants à approfondir leurs études et d’y trouver une bonne documentation. Aujourd’hui, la bibliothèque dispose d’un site internet qui est  : www.daraykamil.org  », ajoute-t-il.

Source Le Soleil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…

bool(false)