,

DÉMARRAGE DES ACTIVITÉS DU PROGRAMME “DÉVELOPPER L’EMPLOI AU SÉNÉGAL’’

Le Comité de pilotage du Programme ‘’Développer l’emploi au Sénégal’’ a tenu sa première session ce lundi, donnant ainsi le coup d’envoi des activités prévues à cet effet, annonce un communiqué parvenu à l’Agence de presse sénégalaise (APS). “Ce programme, d’une durée de 4 ans, accompagnera 250 entreprises dans leur développement et 12 000 jeunes dans leur projet de formation et d’insertion professionnelle, dans les régions de Ziguinchor, Sédhiou, Kolda, Louga, Saint-Louis, Podor, Tambacounda, Kedougou, et Matam”, souligne le document.
 Le Comité de pilotage et les différents partenaires du programme ont “échangé sur les axes structurants du Programme, notamment le Plan de travail annuel 2017 de chacun des partenaires ; l’organisation d’une campagne de communication et d’information +Tekki fii+, qui sera mise en œuvre pendant toute la durée du Programme”.  “Celle-ci vise à rompre avec les imaginaires migratoires en promouvant et valorisant les opportunités économiques locales et les réussites individuelles”, explique le communiqué.
 Lors de la rencontre, “les Directeurs du [Bureau de mise à niveau-BMN) et de [l’Agence de Développement et d’Encadrement des Petites et Moyennes Entreprises-ADEPME] ont signé un accord de partenariat définissant leurs rôles respectifs pour le renforcement des entreprises locales”.  “Développer l’Emploi au Sénégal” promeut l’emploi, en particulier des jeunes, via l’amélioration de l’offre (formation et insertion professionnelle) et le développement de la demande (mise à niveau des entreprises dans des secteurs à fort potentiel).
 Le programme “Développer l’Emploi au Sénégal” contribuera à “renforcer le tissu d’entreprises locales” et élargir l’accès équitable à la formation professionnelle”. Il va aussi “faciliter l’accès au financement pour les bénéficiaires” et “informer sur les opportunités économiques au Sénégal”.  “Ce programme est financé à hauteur de 26 milliards de FCFA par le Fonds fiduciaire d’urgence de l’Union européenne, dont l’objectif est de lutter contre les causes profondes de la migration irrégulière et le phénomène des personnes déplacées en Afrique.”
 Son lancement officiel est prévu le 10 mai 2017. Fin octobre 2017, le Comité de pilotage tiendra sa deuxième session, suivie, le 20 novembre 2017, du lancement de la première caravane d’information sur l’axe Tambacounda-Vélingara-Kolda-Sédhiou-Ziguinchor Début 2018, “une deuxième caravane sera organisée sur l’axe Louga-Saint-Louis-Richard Toll-Podor-Ourossogui/Matam”.
Source : APS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

La Corée du Nord PUBLIE une vidéo de la «DESTRUCTION» des SOLDATS américains

SAINT-LOUIS : VERS UNE CAMPAGNE DE SENSIBILISATION SUR LA CONSOMMATION DU RIZ ENTIER LOCAL