Accueil / A la une / DES CENTAINES DE MANIFESTANTS PROTESTENT À DAKAR À L’APPEL DE “Y EN A MARRE”

DES CENTAINES DE MANIFESTANTS PROTESTENT À DAKAR À L’APPEL DE “Y EN A MARRE”

Des centaines de personnes ont protesté, vendredi après-midi, à Dakar, contre le système de gouvernance mis en place par le président Macky Sall, à l’appel du mouvement “Y’en a marre”, a constaté l’APS.

Cette manifestation organisée à la Place de la nation (ex-Place de l’Obélisque), était l’occasion, pour ce mouvement, d’appeler ses partisans et sympathisants à “défendre les intérêts des Sénégalais”, selon son porte-parole, le journaliste Fadel Barro.

Une foule nombreuse a répondu à l’appel de “Y en a marre”, qui a surfé sur plusieurs tableaux pour dénoncer la manière dont Macky Sall et ses alliés dirigent le pays.

“Rufisque : des homosexuels protégés, des imams pourchassés”, “Non à une nouvelle colonisation économique”, “Le bradage du pétrole, du gaz et du zircon”, etc.

“Nous ne sommes pas contre les investissements” étrangers, a déclaré Barro, ajoutant que par contre, “Y en a marre” proteste contre “la manière” avec laquelle des secteurs de l’économie sénégalaise sont pénétrés par des investisseurs étrangers.

“Pour ne pas rester les bras croisés et attendre de subir le même sort que beaucoup de pays africains (…), nous devons alerter. Nous avons le droit de sonner l’alerte quand les paysans nous appellent pour nous dire qu’ils détiennent des bons impayés” en échange de leurs produits agricoles, a ajouté le porte-parole du mouvement.

“Nous avons aussi le droit d’alerter quand on emprisonne des personnes pour la simple raison qu’elles sont de potentiels adversaires politiques”, a-t-il poursuivi, dénonçant “une justice sélective”.

“Nous nous sommes rassemblés ici (…) un an après l’élection du président Macky Sall pour lui dire que la promesse est une dette, et que la grandeur de l’homme se mesure par sa parole”, a dit Fadel Barro, faisant allusion aux promesses électorales du candidat Sall en 2012.

Le climat politique a connu un regain de tension depuis plusieurs semaines, certains partis politiques accusant la majorité présidentielle d’avoir commandité les poursuites judiciaires menées contre certains hommes politiques dont le maire de Dakar, Khalifa Sall, emprisonné pour détournement de deniers publics présumé.

Bamba Fall, le maire de la commune d’arrondissement de La Médina, à Dakar, est également placé en détention pour des violences survenues en mars 2016 au siège national du Parti socialiste, l’une des principales formations de la majorité présidentielle.

Des proches des maires de Dakar et de La Médina sont également arrêtés.
aps

About Matar Mbaye Diop

Voir aussi

Birame Soulèye Diop,l’administrateur général de Pastef libéré après son audition

Share this on WhatsApp Auditionné sur procès-verbal en présence de son avocat, selon des sources …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…

bool(false)