,

DES MINISTRES ÉVOQUENT LES STRATÉGIES POUR AMÉLIORER LA QUALITÉ DE L’ÉDUCATION

Des ministres de l’éducation qui participent à la Triennale 2017 de l’Association pour le développement de l’éducation en Afrique (ADEA), ont évoqué jeudi des stratégies et mesures mises en place pour améliorer la qualité de l’éducation dans leurs pays. Ils intervenaient au cours d’un panel sur le thème : “Une éducation de qualité pour tous et à tous les niveaux”, au deuxième jour de cette rencontre ouverte mercredi au Centre international de conférences Abdou Diouf de Diamniadio (CICAD).
 “Revitaliser l’éducation dans la perspective du programme universel 2030 et de l’Agenda 2063 pour l’Afrique” est le thème de la Triennale 2017, qui prend fin vendredi.  “On a veillé à regrouper les acteurs principaux de l’éducation autour d’un même idéal”, a indiqué la ministre de l’Education, des Ressources humaines, de l’Enseignement tertiaire et de la Recherche scientifique de l’Ile Maurice, Leela Devi Dookun-Luchoomun. ’’Notre pays a développé des enseignements sur des compétences entrepreneuriales. Trois nouvelles écoles polytechniques ont été ouvertes et on essaie d’avoir un enseignement tertiaire de qualité”,a-t-elle dit.
 Le ministre des Enseignements professionnels et techniques du Niger, Abdoulkadri Tidiani Idrissa, a indiqué que son pays a mis en place un programme pour la période 2014 /2024 en vue d’améliorer de manière significative la qualité de l’éducation. “Un fonds commun de l’éducation a été implanté dans le cadre global du programme national de développement économique et social”, a-t-il affirmé. Le ministre de l’Education d’Egypte, Tarek Shawki Ahmed a de son côté souligné que son pays fait face “à un système éducatif massif avec près de 20 millions d’élèves”.
 Pour sa part, le ministre de l’Education nationale du Sénégal, Serigne Mbaye Thiam a axé son intervention sur la mise en œuvre du Programme décennal de l’éducation et de la formation (PDEF) qui a démarré en 2000 pour prendre fin en 2012. “Après cela, le défi de la qualité s’est posé et un autre programme dénommé PAQUET (Programme d’amélioration de la qualité, de l’équité et de la transparence) a été lancé”, a fait savoir M. Thiam. “Depuis 2012, le niveau de recrutement [des enseignants] a été relevé à partir du baccalauréat”, a ajouté le ministre de l’Education nationale du Sénégal.
Source : APS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

ÎLES PARACELS : Bras de FER pour un bras de MER

PAPE KOULY DIOP MET FIN À SA CARRIÈRE INTERNATIONALE (MÉDIA)