A la une

Dette aux écoles privées : L’Etat audite les 16 milliards

La Fédération des établissements privés d’enseignement supérieur (Fepes) est dans la tourmente. Elle court derrière une dette de 16 milliards FCFA que leur doit l’Etat. En proie à des difficultés, de nombreux établissements ont été contraints d’exclure leurs étudiants estimés à 40 000.

Le sureffectif noté dans les universités publiques a, depuis 2012, poussé l’Etat du Sénégal a envoyé chaque année le surplus de bacheliers dans les établissements privés d’enseignement supérieur.

Dans un communiqué du Fepes exploité par Dakartimes, le collectif parle «  d’un préjudice immense » subi. Et déplore qu’en « dépit des mesures prises lors du Conseil des ministres, notre tutelle (ndlr : ministère de l’Enseignement supérieur) reste muette et aveugle devant la situation  de détresse qu’elle a causée dans le sous secteur de l’enseignement supérieur privé ». Selon des sources du journal, l’Etat ne refuse pas de payer mais récuse les 16 milliards FCFA de dette avancés par les établissements privés. C’est pourquoi, il a décidé de mettre en place une commission pour procéder à son audit.

Mais, du côté du ministère des Finances, on estime que l’Etat ne doit rien aux écoles. Et que les responsabilités doivent être situées au niveau du ministère de l’Enseignement supérieur.

Car, explique la source, le ministère des Finances paie selon les déclarations faites par les services de Mary Teuw Niane. Or, il semble que celui-ci n’exerce pas un contrôle sur les déclarations que font les établissements. Ce qui cause un problème de coordination entre le ministère et les établissements privés.

Selon les mêmes sources, l’Etat acceptera de payer la dette au terme de l’audit de la dette.

 

Auteur: Seneweb News – SenewebNews-RP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…

bool(false)