DISTINCTION : Macky Sall fait docteur honoris causa du Conservatoire français des arts et métiers

Le chef de l’Etat sénégalais, Macky Sall, a reçu mercredi le titre de docteur honoris causa du Conservatoire national des arts et métiers (CNAM) de Paris, à l’occasion de sa visite d’Etat entamée lundi en France.  Le président de la République a reçu ses insignes des mains de l’administrateur général du CNAM, Olivier Faron, au cours d’une cérémonie tenue dans l’amphithéâtre du CNAM, en présence de nombreux d’officiels sénégalais et français.  Il y avait, du côté sénégalais, Aminata Tall, présidente du Conseil économique, social et environnemental, les ministres Mankeur Ndiaye (Affaires étrangères), Amadou Ba (Economie, Finances et Plan), Marie Teuw Niane (Enseignement supérieur et Recherche), Maïmouna Ndoye Seck (Tourisme et Transports aériens).  Selon Thierry Mandon, secrétaire d’Etat à l’Enseignement supérieur, ce titre est remis de « façon exceptionnelle » aux personnalités ayant témoigné d’un « lien ténu » avec le conservatoire.

L’administrateur du CNAM, Olivier Faron, a lui salué la politique de promotion sociale de Macky Sall, dont il a rappelé qu’il est ingénieur de formation et spécialiste du pétrole, avant de saluer son engagement pour la promotion de l’enseignement supérieur.  Suivant le protocole, le parrain du récipiendaire, Thierry Mandon, a prononcé son « éloge », revenant notamment sur la trajectoire professionnelle et politique du président Sall, une « carrière exceptionnelle » au service du Sénégal, qui fait écho aux formations enseignées au CANAM.  La cérémonie a été aussi marquée par la signature d’une convention entre le CNAM et le ministre sénégalais de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Marie Teuw Niane.

Le CNAM, fondé en 1794, est présenté comme « le seul établissement d’enseignement supérieur français dédié à la formation des adultes ».  Le Conservatoire, doté du statut de grand établissement, est placé sous la tutelle du ministère français en charge de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Il se veut « un formidable outil au service du développement des actifs (salariés et demandeurs d’emploi), des entreprises, des territoires et de l’emploi ».  Il remplit trois missions principales, à savoir la formation professionnelle supérieure tout au long de la vie, la recherche technologique et l’innovation, la diffusion de la culture scientifique et technique.

Source : APS/LERAL

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*