,

DONALD TRUMP – 100 JOURS AU POUVOIR : Et déjà 134 PROCÈS

Durant les premiers 100 jours au pouvoir de l’administration de Trump, 134 procès ont été intentés contre le Président américain. Pour comparaison, c’est 86 plaintes de plus que contre trois (3) ses prédécesseurs… réunis. Donald Trump semble décidément confirmer son titre de Président américain le plus controversé. Vendredi, le journal américain Boston Globe a publié un article évoquant les 134 procès lancés dans des Tribunaux fédéraux du pays contre le locataire de la Maison-Blanche. Selon les estimations du journal, au cours de ses premiers 100 jours au pouvoir, l’administration de l’ex-Président américain George W. Bush a fait face à sept (7) plaintes, celle de Bill Clinton 15 et Barack Obama — 26. L’édition américaine a estimé qu’environ 80 % de toutes les plaintes contre Donald Trump portaient sur le renforcement de la politique migratoire, les conditions d’incarcération et la violation des libertés et des droits civils. Ironie du sort, l’Etat natal du Président, New York, est leader en nombre des plaintes (23).

Auparavant, les juges fédéraux ont déjà suspendu deux (2) décrets migratoires signés par Donald Trump. Le premier projet a été signé le 27 janvier visant à « protéger la nation du terrorisme » a été suspendu par le juge fédéral de Seattle. Il interdisait l’entrée des ressortissants de sept (7) pays (Iran, Irak, Libye, Somalie, Soudan, Syrie et Yémen) pour une durée de trois (3) mois et gelait l’accueil des réfugiés pour quatre (4) mois. Les Syriens faisaient l’objet d’une interdiction sans limitation de durée. Le deuxième variant du document interdisait également temporairement d’entrée sur le territoire américain les ressortissants de six pays à majorité musulmane (Yémen, Iran, Libye, Somalie, Soudan et Syrie) et la plupart des réfugiés a été bloqué par le juge fédéral de l’État d’Hawaï. L’Irak, qui faisait partie de la liste des pays cités dans le décret précédent, était absent de la nouvelle version. Le 29 avril, le Président des États-Unis Donald Trump a célébré ses premiers 100 jours à la Maison-Blanche. Ce période a une grande importance symbolique pour la culture politique américaine et permet d’évaluer les premières mesures prises par le nouveau locataire de la Maison-Blanche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Mutilations génitales féminines : un taux de prévalence de 44% à Saint-Louis

Italie : arrestation de personnes soupçonnées d’exploiter des migrants