,

Donald Trump PROVOQUERA-t-il une DEUXIÈME guerre de Corée ?

Un échange violent de menaces entre les Etats-Unis et la Corée du Nord risque de provoquer une guerre nucléaire, selon les médias américains. Le Président américain Donald Trump ayant promis à Pyongyang «le feu et la colère» ne fait qu’augmenter le risque d’un conflit militaire, estiment les médias américains. «La menace la plus sérieuse liée à la Corée du Nord provient non plus d’un missile doté d’ogive nucléaire capable de frapper le continent américain, mais de Washington, qui peut provoquer par inadvertance une guerre nucléaire sur la péninsule coréenne», indique Siegfried Hecker, expert en énergie nucléaire ayant plusieurs fois visité la Corée du Nord.

La revue National Intrest évoque également le danger de la «Seconde guerre de Corée». «Le conflit sur la péninsule coréenne, provoqué par des mesures préventives des États-Unis, sera lourd de conséquences destructives pour Washington et ses alliés dans la région», indique la revue. Selon elle, même si Pyongyang ne recourait pas à l’arme nucléaire, il pourrait attaquer par des missiles conventionnels des centaines de milliers de militaires et de civils américains qui se trouvent actuellement en Corée du Sud et aux États-Unis. Les habitants de l’île de Guam ont fait part à la chaîne télévisée ABC News de leur peur de se trouver la cible des missiles nord-coréens. Certains  pensent déménager. «Je suis un peu inquiet. Un peu en panique. Cela va-t-il vraiment nous arriver ?», se demande Cecil Chugrad, conducteur de bus à Guam. «Si cela ne concernait que moi, je m’en ficherais, mais je suis préoccupé pour mon fils. Je veux déménager d’ici», a avoué le conducteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

MAURITANIE – EXPLORATION : Kosmos Energy va PROCÉDER au forage d’un PUITS d’exploration avant la fin de ce mois

Mankeur Ndiaye, ministre des Affaires étrangères : « Dagana n’est pas un titre foncier appartenant à Abdoulaye Wade »