Accueil / International / Donald Trump veut donner une seconde vie à GUANTANAMO

Donald Trump veut donner une seconde vie à GUANTANAMO

L’ex-président Barack Obama n’étant pas parvenu à fermer la prison militaire américaine Guantanamo, son successeur pourrait lui donner un nouveau souffle. Le New York Times a publié un projet présumé du décret de Donald Trump, selon lequel les terroristes de Daech seront emprisonnés à Guantanamo. La Maison Blanche est sur le point de mettre le point final à une ordonnance du président américain Donald Trump chargeant le Pentagone de transférer les futurs prisonniers de Daech à Guantanamo, prison américaine tristement célèbre dont plusieurs pensionnaires ont été soumis à la torture, annonce The New York Times  (NYT).

D’après le NYT, l’administration américaine décrit en détail une nouvelle politique concernant les détenus dans une série de projets de décret circulant parmi les responsables de la sécurité nationale. « Les versions précédentes ont montré que le projet a subi de nombreux changements, mais le plan visant à ajouter des détenus de Daech à la population de Guantánamo est resté constant », écrit le journal.

Le porte-parole de la Maison Blanche Sean Spicer n’a pas encore commenté ce projet. Barack Obama et son successeur Donald Trump ont affiché début de janvier leur désaccord sur la prison controversée. Barack Obama, qui avait promis de fermer la prison pendant la première année de son mandat, a présenté en février un plan de fermeture de la prison, mais il est confronté à l’opposition des législateurs républicains et de certains démocrates au Congrès.

Dans un tweet, M. Trump avait affirmé son opposition à tout nouveau transfert de détenus de cette prison militaire vers d’autres pays, mettant en garde contre le possible récidive d’individus « extrêmement dangereux. » (There should be no further releases from Gitmo. These are extremely dangerous people and should not be allowed back onto the battlefield.)  La prison de Guantanamo a été créée dans la foulée des attentats du 11 septembre 2001 qui ont fait près de 3 000 morts afin de détenir des terroristes présumés, sans procès et souvent sans mise en examen.

About Diouf Babacar

Voir aussi

États-Unis : Gadio sera jugé en novembre

Share this on WhatsApp L’ancien ministre des Affaires étrangères Cheikh Tidiane Gadio et son co-accusé, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…

bool(false)