Accueil / Actualités / Electrification rurale à Tambacounda : 140 localités sorties des ténèbres

Electrification rurale à Tambacounda : 140 localités sorties des ténèbres

Ce sont plus de 5 milliards de FCfa qui ont permis de mettre en œuvre la dorsale Koumpentoum-Maléme-Niani-Koussanar et celle Dar Salam – à la lisière du parc national de Niokolo Kaba – Dialacoto-Missirah-Gouloumbou. Cela a permis de toucher 140 localités par une ligne moyenne tension de 425 km. Les populations de ces localités sorties des ténèbres qui ont reçu du directeur général de l’Agence régionale de l’électrification rurale (Aser), Baba Diallo, ont exprimé toute leur gratitude au Président Macky Sall.

Malème Niani, à 70 km de Tambacounda, a été la première étape de la visite marathon du directeur général de l’Agence régionale de l’électrification rurale (Aser), Baba Diallo. Le manque d’électricité sur cet axe si fréquenté, a toujours été un danger pour les habitants, a indiqué le maire de Malème Niani, Siriman Sall, qui n’a pas caché sa satisfaction. « C’est une épine qu’on vient d’ôter de nos pieds. Les populations ont, tout le temps, manifesté contre le manque d’électrification de leur commune. Pourtant les fils de moyenne tension les ont toujours traversées pour toucher les autres localités. C’est une promesse tenue du Président Macky Sall », a-t-il soutenu. Il a ajouté que du fait de l’insécurité, les agressions étaient légion. « De plus, les enfants ne pouvaient pas utiliser les ordinateurs que le lycée de la ville a acquis et qui, faute d’être utilisés, sont détériorés », a-t-il déploré. Il se rappelle qu’au cours d’une des manifestations, les élèves avaient incendié la maison du principal du collège et du maire, non sans plaider pour une tarification à moindre coût.
Dans cette commune, 10 km d’extension ont été faits et une centaine de points lumineux posés dans le cadre de l’électrification rurale.

Nous sommes à présent des Sénégalais
De l’autre côté, à Halte Fass, dans la commune de Paoscoto, Hamady Barry ne tarit pas d’éloges sur le Président Macky Sall et son gouvernement. « L’équité dont parle souvent le Président Sall est en train de se concrétiser. Après l’eau, on a à présent l’électricité. Maintenant, nous sommes sénégalais comme tout autre. Auparavant, seules trois localités sur 45 étaient touchées sur une population de 10.000 habitants. Le dispensaire est également sorti de terre », se réjouit-il.
Lors de la visite, le Dg de l’Aser a constaté de visu que les travaux d’électrification sont réceptionnés et l’offre de service a commencé. Ce dont s’est réjoui Amadou Barro Watt, chef de village de Gouloumbou. Pour lui, ce projet réduit les inégalités sociales. Comme lui, les populations ont dansé sous les lampadaires lorsque l’électricité est arrivée il y a trois jours.

En s’enfonçant dans les périmètres bananiers, après une halte à Nguène 3, on découvre dans les périmètres bananiers un champ d’un quart d’hectare qui abrite un projet pilote de pompage solaire. Selon Amadou Diakhaté, directeur technique de l’Agence pour l’énergie rurale africaine (Era), le projet couvre un périmètre de 33 ha mais le système de pompage prévoit, dans un premier temps, d’irriguer 15 ha. Une centrale solaire de 50,4 Kwc est reliée à une pompe monocellulaire centrifuge pour un débit contractuel de 250 m3/heure. Le montant de la subvention est de 50.373.000 FCfa.

Pompage solaire dans les périmètres bananiers
Le porteur du projet a pris en charge la réhabilitation de la tuyauterie. Ce projet, à terme, indique M. Diakhaté, permettra une augmentation de la production de banane et une amélioration des conditions de travail. En effet, l’achat de carburant pour le pompage engloutit 60 % des investissements.

A Dialacoto, les populations n’ont pas fait la fine bouche. Mamadou Diakhaby, l’adjoint au maire, de rappeler que c’est une doléance de 50 ans qui vient d’être réglée par le Président Macky Sall. Les poteaux sont là et les fils électriques sont visibles, il ne reste que le raccordement. Toutefois, les techniciens ont insisté sur l’alignement et le lotissement pour prendre en charge la sécurité des équipements. Sounkarou Diamba, le chef du village, de révéler que Dialacoto est le seul chef-lieu de canton à ne pas bénéficier de commodités. « Il a fallu l’avènement de Macky Sall pour mettre en œuvre le Sénégal de tous et le Sénégal par tous », souligne-t-il.

Le directeur général de l’Aser, Baba Diallo, a expliqué la politique énergétique menée par sa structure qui consiste à offrir aux populations une source d’énergie fiable leur permettant d’avoir de l’eau en permanence mais également de développer l’agriculture irriguée. « Nous avons en charge le développement de l’électrification rurale. Et l’objectif, dans le cadre du Plan Sénégal émergent (Pse), est d’arriver à l’accès universel à l’horizon 2025 », fait-il savoir.

 

PAPE DEMBA SIBIDE

BABA DIALLO,  DG ASER SUR LE COUT DE L’ÉLÈCTRICITÉ, BIENTÔT UNE HARMONISATION DES TARIFS
A l’issue de cette tournée qui l’a mené dans les régions de Tambacounda, de Kaffrine et de Kédougou pour faire le point sur les réalisations de l’électrification rurale, Baba Diallo n’a pas manqué d’exprimer sa satisfaction de voir de nombreuses populations sortir des ténèbres. « De Koungueul à la porte de la région de Tambacounda en passant par Koussanar, d’importantes infrastructures d’électrification rurale ont permis de toucher plus de 140 localités avec une ligne moyenne tension (Lmt) de 425 km.
Le gouvernement mis en place par le Président Macky Sall et que dirige Mohammed Boun Abdallah Dionne a mobilisé d’importantes ressources pour y parvenir. Dans cette partie du Sénégal, nous avons eu à investir plus de 5 milliards de FCfa », note-t-il.

Le Dg de l’Aser qui a relevé que dans les localités visitées les populations ont insisté sur la cherté de l’électricité, a informé que « le gouvernement a décidé de mettre un terme à la tarification au forfait et d’aller vers une tarification au compteur ». « L’énergie coûte cher dans le monde rural. Le mode de tarification au forfait est décrié par les populations. Pour remédier à cette situation, le gouvernement a donné des instructions pour qu’on passe à l’harmonisation tarifaire. Les forfaits vont disparaître. Nous allons vers une tarification au compteur, que ça soit en pré-paiement ou en post-paiement, c’est-à-dire des clients qui sont facturés après une consommation », explique-t-il. L’harmonisation tarifaire consiste à appliquer une seule et unique grille tarifaire sur l’ensemble du territoire national, quel que soit l’opérateur qui délivre le service public de l’électricité. Il s’agit de mettre fin à la disparité qui a été notée entre la ville et la campagne. « Près de 3,2 milliards de FCfa qui sont prévus pour compenser le manque à gagner. Nous espérons, d’ici les prochains mois, y parvenir », fait-il remarquer.

DÉPARTEMENTS DE MATAM, DE KANEL, DE RANEROU ET DE BAKEL, 76 LOCALITÉS SERONT ÉLÉCTRIFIÉES AU SOLAIRE
Dans le cadre de l’électrification rurale, un marché vient d’être lancé pour toucher 76 localités en énergie solaire par de mini-réseaux dans les départements de Matam, de Kanel, de Ranérou et de Bakel. Avec l’aide de l’Union européenne et une forte contribution de l’Etat, plus de 10 milliards de FCfa sont mobilisés pour ce vaste programme d’électrification rurale avec de mini-réseaux et des extensions de réseaux. Un autre projet concernant les régions de Kédougou et de Kolda sera lancé demain à Kédougou. Il concerne Kédougou-Salémata-Saraya-Missirah Sirimana-Daloto-Saiansoutou.

Concernant l’éclairage public, le Dg de l’Aser, Baba Diallo, de noter que c’est du ressort des communes. « Nous avons invité les maires aux formalités d’abonnement. Nous travaillons aussi avec le gouvernement pour enrayer les disparités qui existent entre les grandes localités dont les factures d’électricité sont prises en charge par l’Etat et celles du monde rural dont les factures d’électricité ne sont pas encore prises en charge par le trésor public », fait savoir Baba Diallo.

P. D. SIDIBE, lesoleil

About Matar Mbaye Diop

Voir aussi

Bac philo 2018 : Les corrigés des épreuves

Share this on WhatsApp Les élèves de Terminale se sont penchés le 28 juin dernier …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…

bool(false)