insolite-faits divers

Elle est accusée d’avoir mélangé des tessons de bouteille au «mafé» de son époux : voici le verdict

Coumba Camara est chanceuse. Elle a été acquittée par le Tribunal, après des accusations de tentative d’assassinat sur son époux.

Pour comprendre cette affaire de tentative d’assassinat sur son époux, il faut remonter au 1er décembre 2017, date à laquelle Coly Kanouté, cultivateur domicilié au village aurifère de Tenkoto dans la région de Kédougou, s’est présenté dans les locaux de la brigade de gendarmerie de Kédougou pour porter plainte contre son épouse, Coumba Camara. Une femme âgée de 25 ans et mère de deux enfants, qu’il accuse d’avoir tenté de l’empoisonner.

Lors de son audition, l’époux, Coly Kanouté, a déclaré que le lundi 27 novembre, comme à l’accoutumée, à son retour des champs, sa femme lui a servi le repas, un «mafé». Mais à peine a-t-il commencé à manger qu’il a senti un morceau de verre dans sa bouche. Surpris, il interpelle son épouse, qui n’a pas répondu. Coly Kanouté prend son courage à deux mains et se rend au domicile du chef de village de Tenkoto Bambo Cissokho pour se plaindre.

Le chef de village fait constater la présence de tessons de bouteille dans le repas, après y avoir versé de l’eau. Cueillie et conduite dans les locaux de la gendarmerie, Coumba Camara reconnait avoir mélangé des tessons de bouteille avec le repas dans le but de tuer son mari. Elle explique son geste par les violences physiques que son époux lui fait subir en permanence.

Déférée au parquet, Coumba Camara est inculpée pour les délits «de tentative d’assassinat», puis placée sous mandat de dépôt. Lors de sa première comparution à la barre, Coumba Camara avait soutenu n’avoir pas fait des aveux, ni devant le chef de village ni devant les gendarmes. Mais c’était sans compter avec son époux, Coly Kanouté, qui a maintenu ses accusations. Le chef de village de Tenkoto, entendu à titre de témoin par le magistrat instructeur, a confirmé qu’en versant de l’eau au repas, il était facile de constater la présence de tessons de bouteille ou brisures de verre.

A la barre de la chambre criminelle de Tambacounda ce samedi 28 juillet, l’accusée a nié avoir mis des brisures de verre dans le repas de son mari, même si elle avoue avoir préparé et servi «le mafé» à son époux. Son époux, Coly Kanouté, a maintenu ses accusations devant la Chambre criminelle. Mais devant l’absence de preuves, Coumba Camara a été acquittée.

Igfm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…

bool(false)