Accueil / A la une / Emeutes à Saraya, après le meurtre d’un orpailleur: le poste des Douanes et la brigade de gendarmerie incendiés

Emeutes à Saraya, après le meurtre d’un orpailleur: le poste des Douanes et la brigade de gendarmerie incendiés

A Saraya, c’était le chaos, hier mardi. Après le meurtre de l’orpailleur Yamadou Sagna, les populations ont violemment exprimé leur colère, en brulant le poste des Douanes et la brigade de gendarmerie de la localité.

“Nous en avons marre. On nous tue comme des animaux. Il faut que cela cesse”, fulmine Bangali Danfakha, président de la jeunesse de Saraya. Sa réaction est tout simplement à la hauteur de la l’indignation collective dans la zone où les orpailleurs et les forces de l’ordre se regardent en chiens de faïence .
“A cause d’eux (gendarmes et douaniers), nous sommes plus en sécurité. On nous pille et on nous tue”, accuse-t-il. Avant d’ajouter : ” Il faut que les forces de l’ordre apprennent à respecter les populations car nous sommes pas des animaux. Les populations sont fatiguées de subir la lâcheté des gendarmes et douaniers. On se laissera plus faire. Qu’ils se le tiennent pour dit.”

Membre du Conseil économique, social et environnemental, Sadio Danfakha ne cache pas sa colère face au comportement des forces de sécurité. “Cela n’est qu’une illustration de la situation d’injustice et d’oppression dans laquelle vivent les populations de Saraya. L’État doit s’auto-saisir pour prendre en charge cette question et revoir le comportement des gendarmes et des douaniers. Ils en font trop”, s’éclate-t-il.
Dans cette zone, les populations ont longtemps “repoussée leur exaspération avant de l’exploser après cette dernière bavure.
Entre 2008 à 2017, cinq personne ont perdu la vie suite aux bavures des forces de l’ordre.
Dans un communiqué, le gouvernement a présenté ses condoléances à la famille de Yamadou Sagna. Il a aussi informé que les deux douaniers mis en cause dans la mort de ce dernier ont été arrêtés, pour les besoins de l’enquête, et qu’une information judiciaire a été ouverte. Hier, le ministre de l’Intérieur et de la sécurité publique, Abdoulaye Daouda Diallo accompagné de son homologue du budget, Birima Mangara s’est rendu sur les lieux et annoncé une série de mesures pour calmer la populations.
leral

About Matar Mbaye Diop

Voir aussi

Une fille de 15 ans enlevée à Sangalkam puis…

Share this on WhatsApp Une jeune fille de 15 ans a été enlevée à Sangalkam, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…

bool(false)