,

EMIGRATION CLANDESTINE : RABAT ÉTUDIE LA RÉGULARISATION DE 20.000 DOSSIERS

Le Maroc étudie actuellement la régularisation de 20.000 étrangers en situation irrégulière, rapporte le quotidien marocain L’Economiste. Le royaume chérifien, qui accueille de nombreux ressortissants sénégalais, ‘’avait procédé à la régularisation de plus de 26.000 étrangers dont l’écrasante majorité était composée de ressortissants de l’Afrique subsaharienne’’. ‘’Pour la 2e tranche de cette régularisation en cours, 20.000 dossiers sont à l’étude, avec l’octroi d’une carte de séjour de 3 ans, conformément aux instructions royales’’, souligne l’Economiste.

Les nombreux migrants africains et européens devraient selon toute logique être les bénéficiaires de cette opération. Le royaume chérifien accueille beaucoup de ressortissants subsahariens qui transitent par son territoire pour aller en Europe En 2013, le site SlateAfrique indiquait que le nombre de migrants subsahariens au Maroc se situait entre 10.000 et 20.000.

La publication relevait en outre qu’’’il y aurait 12.000 à 15.000 sans-papiers espagnols et autant de Français au Maroc’’. En septembre 2013, le président de l’Association des ressortissants et stagiaires sénégalais au royaume chérifien, Abdou Silèye Diop, évaluait à 50.000 le nombre de Sénégalais vivant au Maroc.

Mi-mai, l’ambassadeur du Sénégal à Rabat confiait à l’APS que parmi les Sénégalais du royaume chérifien, les marchands ambulants et les débrouillards, ‘’très nombreux’’, ‘’ne font rien pour régulariser leur séjour’’. ‘’C’est la catégorie la plus difficile à gérer”, avait-il jugé. Selon le diplomate, les difficultés de certains Sénégalais vivant dans ce pays trouvent leur origine dans le fait qu’ils sont parfois considérés comme étant des voyageurs en transit par le territoire marocain.


D’après lui, les pouvoirs publics marocains considèrent une partie des Sénégalais comme des voyageurs à destination de l’Europe. La gestion de cette catégorie est difficile, car au-delà de 90 jours passés au Maroc sans détention d’une carte de séjour, tout étranger est en “situation irrégulière”, expliquait l’ambassadeur.

Mais “d’une manière générale, les Sénégalais n’ont pas de problèmes majeurs avec les autorités du Maroc’’, rassurait-il. ‘’Lorsqu’ils sont en difficulté au Maroc, certains ressortissants des pays d’Afrique subsaharienne se présentent comme étant des Sénégalais, pour bénéficier de la clémence des autorités marocaines”, disait-il. Amadou Sow assure qu’un Sénégalais peut vivre tranquillement au Maroc s’il a une source de revenus et une carte de séjour renouvelable chaque année.

Source : APS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

UN ACTEUR DE LA LUTTE CONTRE LE TABAGISME PRÉCONISE DES MESURES FISCALES PLUS CONTRAIGNANTES

AUTOSUFFISANCE EN RIZ LOCAL : UN EXPERT PRÉCONISE DE “FORTES INCITATIONS FISCALES”