Accueil / Actusrégions / Enfin un infirmier chef de poste pour Mamakhono

Enfin un infirmier chef de poste pour Mamakhono

Le conclave de Mamakhono d’il y a environ quatre semaines entre autorités administratives, locales, communautés et représentants de SGO (Sabodala Gold Operations) a porté ses fruits. Les autorités en charge de la santé ont en effet entendu le cri de cœur des populations de Mamakhono et environs en y affectant un infirmier chef de poste. La cérémonie de son installation a eu lieu ce vendredi.

C’est désormais chose faite, seulement un mois après la rencontre de Mamakhono, un infirmier chef de poste est affecté au poste de santé dudit village de la commune de Sabodala. Ici, SGO avait construit et équipé un poste de santé et un logement pour infirmier aux standards du ministère de la santé, mais son opérationnalité posait problème, faute de praticien.

Ce vendredi 15 septembre, Ousmane Diop est officiellement installé. A en croire Mbaye Sy, le sous -préfet de Sabodala, le modus operandi consiste à ce que la commune de Sabodala prenne en charge ses émoluments durant 10 mois, en attendant que la procédure de son intégration dans la fonction publique amorcée ne connaisse son épilogue. La commune de Sabodala pourrait se le permettre, elle qui a perçu cette année une patente de 700 millions de nos francs de SGO, qu’elle peine d’ailleurs à dépenser.

Le poste de santé de Mamakhono avait connu une grande opération de désherbage au cours laquelle l’inoxydable Issa Dabo, le directeur des relations communautaires de Sabodala Gold Operations s’était pleinement investi avec sa daba, comme dans les rizières de sa Casamance natale. Et c’était comme si les communautés ont eu vent que ce jour tant attendu était tout proche.

Le poste de santé de Mamakhono polarise 5 villages, Bransan, Madina Bransan, Dindifa, Sountoukolong et Dialacotoba, et avec les postes entièrement équipés avec logement pour infirmier de Diakhali, le logement pour infirmier du poste de santé de Khossanto, les dispensaires de Daloto et Wansangran, la maternité en construction de Missira Sirimana, il est clair comme de l’eau de roche que la couverture sanitaire des populations de l’arrondissement de Sabodala va nettement s’améliorer, surtout que des ambulances sont positionnées à Sabodala et à Khossanto.

Moussa Cissokho, le remarquable garçon de Sabodala membre du forum de négociations mis en place par SGO, n’y est pas allé par quatre chemins pour vanter le mérite de la compagnie qui, à ses yeux, remue ciel et terre pour améliorer durablement les conditions de vie des populations de l’arrondissement. « Une foule inestimable de populations des villages polarisés par le poste de santé de Mamakhono a pris d’assaut la place publique du village pour ne point se faire raconter ces instants historiques », nous a-t-il confié avant d’invoquer l’Omnipotent et l’Omniscient afin que le partenariat avec SGO puisse davantage aller de l’avant.

Le maire Mamadou Cissokho de Sabodala avait aussi toutes ses gencives visibles, pour dire qu’il était pratiquement aux anges, lui dont la commune ne groupe que 12’000 âmes, et qui étrenne deux postes de santé entièrement équipés. Quand Issa Dabo a brandi le chèque d’un million de nos francs pour la dotation initiale en médicaments du poste de santé de Mamakhono, des envolées lyriques au rythme endiablé du «sewourouba» caractéristique du pays Malinké, ont fusé. Les populations ont chanté et dansé à la gloire de Sabodala Gold Operations et à son infatigable «Monsieur Relations Communautaires» à qui elles ont d’ailleurs donné la latitude de proposer un nom pour le somptueux poste de santé. « C’est un signe de reconnaissance qui nous va doit au cœur’, a claironné Issa Dabo.

Pour rappel, au sortir de la rencontre de Mamakhono initiée par SGO, des engagements ont été pris. La région médicale a trouvé l’infirmier, les communautés ont nettoyé à grande eau la structure sanitaire, SGO a financé la dotation initiale de médicaments et la commune de Sabodala va prendre en charge durant 10 mois l’infirmier chef de poste, et le tour est joué.

Source : .tambacounda.info 

About Diouf Babacar

Voir aussi

TOUBA – Une 4×4 tente de braquer un commerce et ouvre le feu à deux reprises.

Share this on WhatsApp Nuit du dimanche mouvementée au quartier de Darou Miname, avec deux …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…

bool(false)