International

ENVIRONNEMENT : Chaque jour, 1,8 milliard d’enfants dans le monde respirent un air pollué (OMS)

Plus de 1,8 milliard d’enfants à travers le monde respirent un air pollué, a indiqué l’organisation mondiale de la santé (OMS), dans un nouveau rapport. Selon l’étude intitulée « Air pollution and child health: prescribing clean air », c’est donc près de 93% des enfants de moins de 15 ans à travers le monde qui sont affectés chaque jour par la pollution de l’air, dont 630 millions d’enfants de moins de 5 ans.

D’un point de vue régional, le rapport indique que malgré l’importance de cette moyenne mondiale, le taux d’enfants affectés par la pollution de l’air varie d’un continent à l’autre, et est fortement lié au niveau de pauvreté dans les pays.

Ainsi, en Afrique, c’est tous les enfants de moins de 5 ans (100%) qui respirent un air sale, devant le Sud-Est asiatique (99%), la région du Pacifique ouest (98%) et la région des Amériques (87%), régions qui concentrent les plus fortes proportions des pays à revenus faibles ou moyens. Quant aux pays à revenus élevés, on y observe une proportion de 52% des enfants de moins de 5 ans affectés par cette pollution. Les experts indiquent qu’une bonne partie de cette pollution est due à l’impureté de l’air domestique, c’est-à-dire celui qui circule dans les maisons.

L’utilisation de combustibles et de technologies polluants dans les ménages, représente à cet effet un problème majeur, et principalement en Afrique. Sur le continent, plus de 83% de la population africaine dépendrait de combustibles polluants pour la cuisine (le taux le plus élevé au monde), ce qui a pour conséquence d’augmenter les cas d’infection respiratoire chez les enfants.

Cette situation contribue fortement à une augmentation de la mortalité infantile qui a enregistré plus de 600 000 décès chez les enfants de moins de 15 ans à travers le monde, en 2016. « Cumulées, la pollution de l’air intérieur due à la cuisson des aliments et la pollution de l’air ambiant (extérieur) causent plus de 50% des infections aiguës des voies respiratoires inférieures chez les enfants de moins de cinq ans dans les pays à revenus faibles et intermédiaires.», a à cet effet indiqué un communiqué de l’OMS. Notons qu’en 2013, les pertes totales pour l’économie mondiale, imputées à la pollution de l’air ambiant, ont été estimées à un coût colossal de 5 000 milliards $.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…

bool(false)