,

« Exclus » DE L’ÉCOLE DE POLICE : Les élèves-Officiers crient au complot

L‘affaire des 42 élèves-Officiers et Commissaires renvoyés de la 44e Promotion de l’Ecole de Police, n’a pas encore connu son épilogue. Et pour cause. Si l’administration parle de “manquements” des mis en cause pour “avoir fait subir des sévices corporels à de nouveaux pensionnaires et des faits de bizutage”, les “exclus” apportent une réplique salée afin que nul n’ignore la réalité des faits.

Dans le journal Les Echos de ce vendredi, ces 42 éléments de la 44e Promotion de l’Ecole de Police crient au complot. En effet, pour eux, au lieu d’être présentés comme des victime, c’est plutôt en bourreaux que l’Administration veuille que la société les regarde. Un fait qui n’est pas de leur gout, font-ils savoir sous anonymat, à nos confrères.

Selon eux, les conditions dans lesquelles ils vivent ne sont jamais connues du grand public. Pourtant, ce n’est pas faute d’avoir la possibilité d’en parler. Mais par respect aux principes “militaires” et au droit de réserve qui sous-tendent tout agent de l’Etat en formation comme en service, ils ont préféré se taire.

Mais rappellent-ils à nos confrères de Les Echos, “l’année dernière, un pensionnaire a perdu son épouse mais ce n’est que 48 heures plus tard qu’il a été informé”. Très remontés contre leur hiérarchie, ces 42 éléments de la 44e Promo qui totalise 2000 hommes, indexent l’Administration de la Police comme étant à la base de la “désinformation”.

Source : igfm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

VISITE DE CHANTIERS DE LA SENELEC, SAMEDI

Foundiougne : Sirmang, terre de dévotion et d’apaisement des angoisses