« Actuellement, si on ne peut pas parler de clans, il est vrai qu’il y a une partie avec les Brésiliens et une autre avec les Sud-Américains. Ils n’ont pas aimé que Neymar et Dani Alves se comportent comme des patrons sans tenir compte de ceux qui étaient présents au club avant eux. Les relations sont cordiales, mais il n’y a pas d’amitié » conclut un employé du centre d’entrainement du Psg.

Sanslimitesn.com