Accueil / Actualités / Financement de l’éducation : L’Afd veut gérer les fonds levés au Sénégal par le Partenariat mondial

Financement de l’éducation : L’Afd veut gérer les fonds levés au Sénégal par le Partenariat mondial

Le financement de l’éducation passe par une mobilisation accrue des ressources. (Photo d’archives)

L’Agence française de développement (Afd) veut être l’Agent partenaire du Sénégal pour se voir déléguer la gestion des fonds à lever au niveau de la troisième rencontre internationale de financement du Partenariat mondial pour l’éducation. L’Afd, qui fête, cette année, ses 75 ans, a actuellement, au Sénégal, un portefeuille de projets de 64 millions d’euros (plus de 40 milliards de FCfa) dans le domaine de l’éducation.

Rencontre phare de ce début d’année 2018 au Sénégal, la troisième Conférence du Partenariat mondial pour l’éducation (Pme) a pour but de mobiliser 3,1 milliards de dollars, soit plus de 1.550 milliards de FCfa. Cette enveloppe financière permettra de prendre en charge les besoins de l’éducation mondiale de 2018 à 2020. Chaque pays bénéficiaire d’une partie de cet argent, qu’il devra investir dans ses politiques publiques, sera accompagné par une agence ou un partenaire technique.

L’Agence française de développement (Afd) veut ainsi être l’Agent partenaire du Sénégal pour se voir déléguer la gestion des fonds à lever au niveau de la troisième rencontre internationale de financement du Partenariat mondial pour l’éducation (Pme) prévue le 2 février prochain à Diamniadio, en présence des présidents Macky Sall et Emmanuel Macron. « Une fois les fonds levés, c’est le pays qui choisit le partenaire technique et financier avec lequel il compte travailler », a assuré Marie-Pierre Nicollet, directrice Transition démographique et sociale de l’Afd.

Après, c’est tout un processus de validation de ce choix au niveau du Pme ainsi que des autres partenaires. « Comme nous avons accompagné le Sénégal auparavant à lever des fonds au niveau du Pme et à en gérer une partie, nous sommes aussi candidat cette fois-ci », a-t-elle réitéré.

Bras technique de la coopération française, l’Afd intervient au Sénégal depuis une dizaine d’années dans l’éducation. Ainsi, en marge de l’organisation de cette troisième Conférence mondiale du Pme, la directrice de l’Afd au Sénégal, Laurence Hart, en compagnie de Marie-Pierre Nicollet, a tenu à faire une rencontre de partage sur leurs activités au Sénégal. C’est tout le long du continuum de l’éducation, du préscolaire à l’enseignement supérieur en passant par l’éducation de base et la formation professionnelle, que l’Afd apporte son soutien.

Parmi les projets phares soutenus au Sénégal dans le domaine de l’éducation, il y a le programme Appui à l’enseignement moyen (Adem). Un programme de construction et de réhabilitation de 17 Collèges d’enseignement moyen (Cem) à Dakar et dans sa banlieue. « Un programme qui sera arrimé à la nouvelle orientation vers les sciences et techniques voulue par le ministère de l’Education nationale », selon son coordonnateur, Pape Sène.

A côté de l’Adem, il y a le Programme d’appui à l’éducation de base en Casamance (Paebca). Il vise, selon son coordonnateur, à résorber le taux des abris provisoires dans les régions de Sédhiou et de Ziguinchor, ainsi que le renforcement des compétences techniques du personnel enseignant de cette zone.

Oumar NDIAYE, lesoleil

About Matar Mbaye Diop

Voir aussi

Attaque armée à Khombole : un gendarme blessé, 3 millions de Cfa emportés

Share this on WhatsApp Une nouvelle attaque à main armée a eu lieu à Khombole …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…

bool(false)