,

FONDS VERT CLIMAT : PRÉS DE 600 MILLIONS FCFA AU PROGRAMME DE PRÉPARATION DU SÉNÉGAL

Un programme préparatoire du Sénégal au Fonds vert pour le climat (FVC), estimé à près de 600 millions de francs CFA, va bientôt démarrer a indiqué, mardi à Dakar, Ramatoulaye Dieng Ndiaye, secrétaire générale au ministère de l’environnement et du Développement durable. “Il va apporter un soutien aux pays en développement en vue de définir et de renforcer un cadre institutionnel approprié pour la coordination, le suivi et la validation des projets soumis au financement de ce Fonds”, a indiqué, Mme Ndiaye. C’est dans ce cadre que le FVC a initié un programme préparatoire de soutien pour montant total d’1 million de dollars par an et par pays. Il permet de renforcer les efforts de résilience du pays dans la lutte contre les changements climatiques, a fait valoir Mme Ndiaye qui présidait, lundi, l’atelier de lancement du dit programme. “Ce programme apporte un soutien aux pays en développement mais permet aussi d’identifier les priorités d’investissement stratégiques et de renforcer les stratégies de développement sobre en carbone et résilientes au changement climat” a-t-elle ajouté.

Il vise également à renforcer l’appropriation par le pays et l’engagement du pays dans le processus global de lutte contre les changements climatiques, reconnu comme un des défis majeurs de ce siècle, a souligné la secrétaire générale. Depuis mai 2017, dit-elle, le FVC a approuvé un montant total de 37,2 millions de dollars pour les programmes de préparation des pays en développement. Mais à ce jour, seulement 6,3 millions de dollars ont été décaissés, a ajouté Mme Ndiaye. De fait, le Sénégal a soumis son programme de préparation (readiness) et a obtenu une première subvention pour sa mise en œuvre. Cette rencontre est l’aboutissement d’un processus qui a été entamé depuis 2015 en partenariat avec le centre de suivi écologique comme partenaire de mise en œuvre dans le cadre de ce programme et la direction de l’Environnement, a indiqué Mme Ndiaye.

En outre, a-t-elle indiqué, le programme readiness du Sénégal sera exécuté sur une période de 12 mois à travers tout le territoire et concerne toutes les catégorise d’acteurs tout en tenant compte des populations vulnérables face aux impacts des changements climatiques. “C’est pourquoi, il est nécessaire que ces pays soient appuyés davantage pour renforcer leurs capacités à faire des produits de qualité, à accéder et à utiliser les ressources du Fonds afin d’élaborer des projets éligibles”, a expliqué Ramatoulaye Dieng Ndiaye. Ces projets, a-t-elle retenu, doivent répondre aux critères et normes fiduciaires du Fonds vert pour le climat et participent à un impact effectif à la lutte nationale contre les changements climatiques. C’est dans ce cadre, que le FVC, a initié ce programme préparatoire de soutien. Il faut rappeler que le Fonds vert pour le climat, est un mécanisme de financement mis en place par la convention cadre des Nations unies sur le climat, pour accompagner l’Accord de Paris visant à financer la transition des pays en développement. Ainsi, un engagement des pays développés à hauteur de 100 milliards de dollars est attendu d’ici 2020, pour fiancer des projets d’atténuation net d’adaptation dans les pays en développement.

Source : APS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

BARAYA annonce sa revanche contre Mansour FAYE : « Il a osé me défier, il en paiera lourdement les frais » (vidéo)

DEN KUMPA AVEC GOLBERT DIAGNE