Fortes pluies : Le point à Kaolack et Fatick

Le coordonnateur national du Programme de lutte contre les inondations des bidonvilles, Idrissa Sarr, a fait le point des conséquences des fortes pluies d’avant-hier dans les régions de Kaolack et Fatick. Il a annoncé la tenue d’une réunion d’urgence, mardi prochain, pour lister des désagréments afin de trouver une solution idoine pour reloger les sinistrés dans les meilleurs délais.

Pour Kaolack, renseigne Sarr, une mission a permis de constater que le bassin de Thiofok ne fonctionne pas normalement et que les motopompes mobilisées sont de faible débit : 150 m3/h.

« Face à cette situation, nous avons contacté la brigade nationale des sapeurs pompier pour qu’elle puisse mettre à la disposition de Thiofok une électro pompe de débit supérieur », informe le coordonnateur national du Programme de lutte contre les inondations des bidonvilles.

Pour Fatick, Idrissa Sarr fait savoir que des visites au niveau de Passy, plus précisément dans les quartiers de Léona, Santhiaba et Darou Sal, ont été effectuées avec le gouverneur de région, notamment, pour faire l’état des lieux. Il signale que pour cette zone, il y a nécessité de renforcer le dispositif de pompage et aussi procéder à la réalisation de tranchée-drainante pour libérer les eaux des zones inondées.

« Nous voulons finir ce travail (au plus vite) pour, très rapidement, reloger les habitants des maisons qui sont complètement sous les eaux », a précisé Sarr. Pour ce faire, souligne-t-il, il va falloir enrôler les sapeurs-pompiers.

Enfin à Khahone, Idrissa Sarr a indiqué que le bassin de la localité est géré par l’Office national de l’assainissement du Sénégal (ONAS) et par le Groupement national des sapeurs-pompiers.

Le coordonnateur national du Programme de lutte contre les inondations des bidonvilles était l’invité de l’édition de 12 heures de Sud Fm.

Seneweb

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*